Aveyron : un naturaliste réalise une vidéo pour dénoncer l'élevage de gibiers destinés à la chasse

Extrait de la vidéo de Pierre Rigaux, qui se présente comme un naturaliste indépendant. Il a filmé l'intérieur d'un élevage de gibiers de chasse de l'Aveyron. / © Extrait de la vidéo de Pierre Rigaux
Extrait de la vidéo de Pierre Rigaux, qui se présente comme un naturaliste indépendant. Il a filmé l'intérieur d'un élevage de gibiers de chasse de l'Aveyron. / © Extrait de la vidéo de Pierre Rigaux

Pierre Rigaux, qui se présente comme naturaliste indépendant, a filmé l'intérieur d'un élevage de gibiers en Aveyron destinés à être relachés pour la chasse. Les images montrent des perdrix et des faisans entassés dans des cages. La fédération de chasse défend le besoin de repeuplement des milieux.

Par Delphine Gerard

Pierre Rigaux est actif sur les réseaux sociaux, où il se présente comme un "naturaliste indépendant". Ce jeudi, il vient de publier une vidéo qu'il a tournée dans un élevage de gibiers de chasse aveyronnais. Des images de faisans et de perdrix entassés dans des cages grillagées, parfois à 6 ou 7 par cage. Des oiseaux utilisés principalement pour la reproduction, puis lâchés en milieu naturel.
 
"Ces oiseaux reproducteurs passent une grande partie de leur vie dans des cages minuscules. Il y a beaucoup de mortalité dans ces cages." Le commentaire de Pierre Rigaux décrit : "Tous les faisans sont équipés de couvres-becs en plastique attachés dans les narines, pour éviter qu'ils ne s'entretuent à coup de bec à cause de la promiscuité".
 
Aveyron : un naturaliste réalise une vidéo pour dénoncer l'élevage de gibiers destinés à la chasse

L'élevage, seul moyen pour réintroduire certaines espèces menacées

Contactée par téléphone, la fédération de chasse de l'Aveyron a vivement réagi. Selon son président, Jean-Pierre Authier, "ce gibier d'élevage, on en a besoin pour repeupler les milieux. Certaines espèces comme les faisans et les perdrix ont presque disparu. L'élevage reste le seul moyen de les réintroduire."

Pour lui, viser les éleveurs, c'est se tromper de cible. Mieux vaudrait se préoccuper de la préservation des milieux, aujourd'hui dégradés par l'urbanisation notamment. Chaque année la fédération de l'Aveyron  consacre 300 000 euros à cette préservation.

Interdire l'élevage pour la chasse

Selon l'ASPAS l'Association pour la Protection des Animaux Sauvages, 19 millions de faisans et perdrix sont élevés pour la chasse en France chaque année. Pour Pierre Rigaux, le tournage de cette vidéo a pour objectif d'informer le grand public sur une pratique méconnue, que le naturaliste souhaiterait, à terme, voir interdire partout en France.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus