La confédération tranche, non il n'y a pas de confusion entre les fromages Roquefort AOP et Bleu de brebis de l'Aveyron

Sorti l'an dernier sous le nom de "Bleu de brebis" par la marque Société, le fromage a reçu l'approbation de la Confédération Générale de Roquefort. L'organisme de défense et de gestion de l'AOP Roquefort conclut que la comparaison de ce dernier avec le Roquefort AOP, ne prête pas à confusion.

© FTV
Cela ressemble à du Roquefort. Cela a la couleur du Roquefort. Cela a (presque) le goût du Roquefort mais ce n'est pas du Roquefort ! C'est du Bleu de brebis ! Pourtant selon la Confédération Générale de Roquefort, organisme de défense et de gestion de l’AOP Roquefort, il n'y a pas de confusion possible entre les deux produits.

Dans un communiqué du lundi 1er septembre, la confédération explique avoir adopté le 12 mai dernier la position suivante :

"La Commission de conciliation, compte tenu des résultats d’études menées par l’IFOP (étude comparative entre les emballages du bleu de brebis Société et du Roquefort Société réalisée sur un échantillon de 700 personnes) et par la Commission organoleptique de la Confédération (test à l’aveugle sur le goût) conclut que la comparaison entre le bleu de brebis Société et le Roquefort AOP ne prête pas à confusion."
 

Il ressemble au Roquefort mais ce n’est pas du Roquefort

Commercialisé depuis avril 2019 par l'entreprise Société des Caves, sous le nom de "Bleu de brebis", ce nouveau fromage fabriqué à Rodez au lait pasteurisé avait fait réagir les acteurs de la filière Roquefort.
   
Ils le soupçonnaient de trop ressembler à l’original Roquefort AOP (Appellation d’Origine Protégée) et d’entretenir la confusion auprès des consommateurs. Même couleur blanche et persillée de bleu comme le Roquefort, même emballage et surtout l’ovale vert et caractéristique du spécialiste et fabricant de Roquefort AOP, la marque Société.
 
La décision de ce lundi assure désormais que la coexistence du Bleu de brebis et du Roquefort AOP est possible. De quoi faire réagir la Confédération Générale des producteurs de lait de brebis et les fabricants de Roquefort qui se sont réunis en Conseil d’Administration extraordinaire le 31 aout dernier.

Depuis plusieurs mois, plusieurs personnalités et élus, dont José Bové, s'opposent  à la commercialisation de ce nouveau produit.
   
Pour eux, le Bleu de brebis risque d'affaiblir à terme l'ensemble de la filière Roquefort, son AOC, la collecte du lait, et les milliers d'emplois qui y sont liés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie agriculture consommation