Coronavirus : le marché aux bestiaux de Laissac rouvre sous stricte surveillance

Il était fermé depuis le début du confinement il y a 5 semaines. Le 2ème plus grand marché aux bestiaux de France a rouvert ce 21 avril à Laissac en Aveyron. Une réouverture sous stricte surveillance sanitaire pour les vendeurs et les acheteurs. 

le marché aux bestiaux de Laissac dans l'Aveyron a rouvert avec des conditions strictes en raison de l'épidémie de coronavirus
le marché aux bestiaux de Laissac dans l'Aveyron a rouvert avec des conditions strictes en raison de l'épidémie de coronavirus © M.Julliand/FTV
Laissac, c'est l'incontournable marché du mardi. 2ème place forte pour la vente des bovins et des ovins après le marché de Bourg-en-Bresse dans l'Ain. Depuis le 17ème siècle, on s'y presse de toute la France et même de l'étranger.

Le marché était fermé depuis le début du confinement le 17 mars dernier. Après l'autorisation de réouverture donnée par la préfecture de l'Aveyron, éleveurs et négociants ont donc repris leurs habitudes ce 21 avril, mais avec l'obligation de respecter les gestes barrières, épidémie de Covid oblige. 

Veaux, vaches et masques

L'accès au marché est contrôlé et réservé uniquement aux vendeurs et aux acheteurs. Pas d'embrassades, pas d'accolades, ni de petits groupes. Port obligatoire de masques et de gants. De quoi refroidir un peu l'ambiance de ce célèbre rendez-vous aveyronnais des maquignons... mais priorité à la sécurité sanitaire. 
Ces mesures strictes sont nécessaires à la reprise de l'activité. En totalisant les acheteurs, les vendeurs et les transporteurs, plusieurs centaines de personnes se croisent en effet dans les allées. De plus, de nombreux professionnels habitués du marché de Laissac sont souvent âgés et donc considérés comme personnes à risque.
 
© M.Julliand/FTV

Impact sur les prix et les ventes ?

Le foirail de Laissac est une référence - il donne une tendance en matière de prix et de cours de la viande. En temps normal (avant le confinement), 1000 à 1500 bêtes sont proposées à la vente le mardi. En ce jour de réouverture, la reprise a été plus timide avec seulement 900 bêtes présentées par une centaine d'éleveurs. Il faut que dire que depuis le confinement, la demande en viande est plus faible, en raison de la fermeture des restaurants et des cantines scolaires.

On ne connait pas encore l'impact financier pour les éleveurs, mais la commune, elle, a déjà fait ses comptes. Ces 5 semaines de fermeture du marché aux bestiaux ont entrainé un manque à gagner de 40 000 euros pour la mairie de Laissac
 
  

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter