Grève nationale des pharmaciens : pour cette petite ville, la fermeture de trois pharmacies résout la pénurie de main-d'œuvre

Alors que 90 % des pharmacies devraient rester fermées ce jeudi 30 mai, en raison d'un mouvement de grève pour alerter sur les pénuries de médicaments et les fermetures d'officines, la ville de Decazeville en Aveyron ne devrait pas être impactée. Deux des cinq pharmacies ont fermé mais cela règle le problème du recrutement.

C'est un peu le contre-exemple de cette journée de grève du 30 mai 2024 dans les pharmacies de France. Decazeville (Aveyron) a perdu deux de ses cinq officines mais la situation permet paradoxalement de régler un autre problème.

Plus que trois pharmacies

Un nouveau comptoir pour une nouvelle clientèle. Cette pharmacie de Decazeville en Aveyron, qui reçoit chaque jour près de 200 personnes, s'apprête à accueillir des patients supplémentaires.

Avec la fermeture ces derniers jours de deux pharmacies dans la ville, les trois officines restantes auront plus de travail : "Pour pallier cette situation, j'ai embauché deux personnes, une préparatrice et une apprentie", explique Françoise Fel, pharmacienne.

Une population vieillissante

"La fermeture des deux pharmacies ne va pas engendrer de chômage", poursuit-elle. "Car le personnel est repris par mes confrères. C'est quand même une bonne chose. D’autant plus que moi je crée de l’emploi. C’est positif malgré tout".

Même si la fermeture d'un commerce est toujours mal perçue, à Decazeville, elle n'aura guère d'impact sur la population. Une population vieillissante, dont la moyenne d'âge est supérieure à celle du reste du département.

Deux fois moins de patients

"Il y a 40 ans à Decazeville, à la veille de la fermeture de toutes les entreprises sur ce site ou à Viviez, il y avait 36.000 habitants dans l'agglomération", rappelle François Marty, le maire sans étiquette de la commune. "Aujourd'hui on n'est plus que 18.000."

"Et rien qu'à Decazeville, on est passé de 11.000 à 5.500 habitants", rajoute-t-il. "C'est sûr que cette perte de population, on peut estimer que ce sont les dégâts de la désindustrialisation dans le département."

Bien loin de la grève nationale

Pas d'employés au chômage et des officines ravies de récupérer des professionnels de la santé, à Decazeville au moins ne se pose plus un problème récurrent en Aveyron : celui du recrutement de plus en plus difficile de pharmaciens et de préparateurs en pharmacie.

À lire aussi : Pénurie de médicaments, risque de déserts pharmaceutiques : les pharmaciens sont en grève, retrouvez toutes les pharmacies d'Occitanie réquisitionnées

Dans cette ville aveyronnaise, comme dans toute la France, la pénurie de médicaments se fait sentir, mais la fermeture des officines n'inquiète pas les professionnels du secteur. On est bien loin des préoccupations nationales de cette journée de grève du 30 mai.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité