Grippe aviaire : un deuxième foyer confirmé en Aveyron sur la commune de Sénergues

Un nouveau foyer de grippe aviaire a été confirmé ce 1er mai dans un élevage de canards sur la commune de Sénergues, dans l’Aveyron. 2.000 canards ont du être abattus. Des zones de protection et de surveillance sont mises en place autour de l’élevage concerné.

C'est le deuxième foyer identifié dans le département de l'Aveyron. II a été confirmé le 1er mai dans un élevage de canards sur la commune Sénergues. Pour éviter toute propagation du virus les 2.000 canards de l'exploitation ont été abattus, annonce la préfecture du département.

Des mesures de protection et de surveillance ont aussitôt été mises en place dans un rayon de 3 à 10 kms.

15 communes sous surveillance

Les communes concernées dans un rayons de 3 kms sont :

  • Sénergues
  • Conques-en-Rouergue
  • Pruines
  • Saint-Felix-de-Lunel. 

Les communes sous surveillance dans un rayon de 10 kms (outre les 4 citées précédemment) sont :

  • Almont-les-Junies
  • Auzits
  • Campuac
  • Espeyrac
  • Firmi
  • Golinhac
  • Marcillac-Vallon
  • Mouret
  • Nauviale
  • Saint-Christophe-Vallon
  • Villecomtal

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques.

Les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogation du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Un premier foyer détecté en avril

Un premier foyer d'influenza aviaire hautement pathogène avait été détecté en avril dans ce département de l'Aveyron jusque-là épargné.

Il s'était déclaré dans un élevage de canards situé sur la commune de Vezins-de-Lavezou. Les 14.000 canards que comptait l'exploitation avaient du être abattus.

L'Aveyron est le 4ème département d'ex Midi-Pyrénées touché par l'épizootie, après le Gers, le Tarn et la Haute-Garonne.

Depuis l'apparition du virus en novembre 2021, plus de 1.300 foyers de grippe aviaire ont été identifiés en France. "Un virus qui circule encore activement", selon le ministère de l'Agriculture.