Grippe aviaire au Rocher des aigles dans le Lot : "Si on euthanasie tous nos oiseaux, c'est la fin d'une histoire de 45 ans"

Publié le Mis à jour le
Écrit par June Raclet

Depuis le 8 avril dernier, le parc ornithologique le Rocher des aigles à Rocamadour (Lot) est fermé pour cause de grippe aviaire, au moins pour trois semaines. Au début du mois, deux oiseaux y sont morts, contaminés par le virus qui touche aussi de nombreuses volailles du département.

Deux chouettes sont mortes au Rocher des aigles de Rocamadour la semaine dernière, et les analyses de l’école vétérinaire de Toulouse sont formelles : les oiseaux étaient contaminés par l’influenza aviaire. Sur ordre de la Préfecture du Lot, le parc ornithologique doit donc fermer ses portes à partir du 8 avril, au moins pour 21 jours.

L’école vétérinaire de Toulouse a réalisé des prélèvements sur une centaine d'oiseaux du parc pour vérifier qu’aucun autre ne soit contaminé par la grippe aviaire, les résultats ne sont pas encore connus. Au sein du parc, c’est la surprise et l’inquiétude. « On avait une certaine tranquillité d’esprit parce qu’on vaccine tous nos oiseaux contre l’influenza aviaire depuis des années. Mais aujourd’hui, avec l’épidémie que connait le département, on se rend compte qu’on n’est plus à l’abri », regrette Raphaël Arnaud, directeur du Rocher des aigles.

Dans le Lot, l’épidémie d’influenza aviaire gagne en effet du terrain. Depuis l’arrivée du virus dans le département mi-mars, près de 70 000 volailles ont été abattues selon le président de la FDSEA du Lot. La semaine dernière, 16 foyers étaient désormais déclarés. « Nous sommes situés à 300 mètres d’un élevage où 2 600 canards ont été euthanasiés à cause de l’épidémie », explique Raphaël Arnaud, directeur du Rocher des aigles.

On est extrêmement inquiets, parce que si les autorités décident d’euthanasier tous nos oiseaux, c’est la fin d'une histoire de 45 ans. C’est dramatique pour eux et c’est aussi dramatique pour les 16 personnes qui travaillent ici.

Raphaël Arnaud, directeur du Rocher des aigles

En temps normal, le parc situé sur le site très touristique de Rocamadour accueille en moyenne 80 000 visiteurs par an. Après avoir perdu près de 20 000 visiteurs à l'année depuis 2020, cette fermeture administrative est un nouveau coup dur pour le parc.

On a déjà perdu près de 400 000 € pendant les deux ans de Covid, c’est difficile de devoir fermer pour les vacances de Pâques qui est une grosse période de visites pour nous. Et le pire c’est qu’on ne sait pas jusqu’à quand.

Raphaël Arnaud, directeur du Rocher des aigles

Pour compenser cette fermeture administrative, Le Rocher des aigles devrait toucher des aides de l’Etat, dont le montant n’est pas encore connu à l’heure actuelle.