Meurtre de Mayran (Aveyron) : les juges ont étudié l’éventuelle irresponsabilité de l'accusé

Elodie Bonnefille était âgée de 26 ans / © France 3
Elodie Bonnefille était âgée de 26 ans / © France 3

C'était en février 2016 à Mayran, Elodie Bonneville avait été violentée et poussée dans un etang par l'agriculteur qu'elle venait contrôler. Elle avait succombé à une crise cardiaque. La décision de la cour d'appel de Montpellier a été mise en délibéré au 30 novembre prochain. 

Par Michel Pech

La cour d'appel de Montpellier a entendu ce jeudi les experts psychiatres qui tous ont conclu à la maladie mentale de l'accusé.
Selon eux, Xavier Espinasse, 47 ans, souffre d'importants troubles mentaux. Une forme grâve de schizophrénie dont les premiers symptomes seraient apparus il y a dix ans. Ils en concluent que sa place est en hopital psychiatrique.

Le 17 février 2016, un corps est découvert dans un étang le 17 février 2016
Elodie Bonnefille, 26 ans, habitante de Rignac (Aveyron) et technicienne à la chambre d'agriculture a été tuée dans une ferme à Mayran (12). Le 17 février 2016, la jeune femme effectuait une mission sanitaire de routine à la ferme laitière de Mayran, à une vingtaine de kilomètres de Rodez. Elle a été "agressée", "trainée et tuée" et son corps jeté dans un étang. Son meurtrier présumé Xavier Espinasse, agriculteur de 46 ans, a été mis en examen pour assassinat.

Le 19 février 2016, les psychiatres avaient déclaré que Xavier Espinasse souffrait de "délire interprétatif paranoïaque"
Xavier Espinasse, 46 ans, l'un des deux frères gérant l'exploitation familiale dans laquelle la jeune femme a été tuée  à Mayran, souffre de "délire interprétatif paranoïaque", selon deux psychiatres qui l'ont examiné en garde à vue, avait annoncé le procureur de Montpellier Christophe Barret au cours d'une conférence de presse

Vidéo : le reportage de Mathilde de Flamesnil et Régis Dequecker
Le meurtrier d'Elodie est-il responsable ?
La décision du jugement en appel le 30 novembre - De Flamesnil / Dequecker



Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne