Mort de Françoise Hardy : quand son premier amour Jean-Marie Périer évoquait leur combat commun pour le droit de mourir dans la dignité

Trois jours après la mort de Françoise Hardy, Jean-Marie Périer ne s'est toujours pas exprimé publiquement dans les médias. Le photographe, âgé aujourd'hui de 84 ans, vit à Villeneuve d'Aveyron. En décembre 2023, une équipe de France 3 Occitanie l'avait rencontré à l'occasion de la sortie de son dernier livre. Il a aussi évoqué le dernier combat de Françoise Hardy : celui de la fin de vie.

Elle a peut-être formé un couple culte avec Jacques Dutronc, mais Françoise Hardy a connu un autre homme avant lui : le photographe aveyronnais Jean-Marie Périer, qui a partagé sa vie dans les années 1960. À l'occasion de la sortie de son dernier livre "Mes nuits Blanches", il a évoqué le dernier combat de Françoise Hardy sur la fin de vie.

Hommage en photos

Depuis ce 11 juin, date de la mort de Françoise Hardy, Jean-Marie Périer n'a pas pris la parole dans les médias. Celui, qui fut son premier amour entre 1962 et 1966 a préféré choisir les réseaux sociaux pour lui rendre hommage à sa façon. 

Sur Instagram, Jean-Marie Périer a publié ses photos souvenirs, mais le photographe n'a pas le cœur à s'exprimer publiquement : "Parler avant Thomas et Jacques me semble inconvenant", a-t-il écrit le 12 juin. "La vérité est souvent dans les livres. Lisez plutôt la formidable autobiographie de Françoise : Le désespoir des singes et autres bagatelles". 

Le droit de mourir : un combat commun

Jean-Marie Périer a largement contribué au lancement de la carrière de Françoise Hardy, en musique comme au cinéma. Et les deux stars sont restées proches, bien après leur séparation. Jusqu'à la fin, le photographe a été présent, partageant avec elle le combat sur le droit de mourir dans la dignité. 

"Ça fait très longtemps qu'elle le souhaite Françoise", a-t-il témoigné à France 3 Occitanie en décembre 2023. "D'ailleurs elle a fait ça pour sa mère, qui le lui a demandé. Et je suis entièrement d'accord avec elle. Ce ne sont pas des gens, qui manifestent avec des poussettes, qui vont m'empêcher de claquer le jour où je le veux". 

"Moi ça fait très longtemps d'ailleurs que j'ai pris mes dispositions auprès de l'association pour le droit de mourir dans la dignité.", a rajouté Jean Marie Périer. Françoise Hardy, elle, n'a pas eu le temps de choisir. La maladie l'a emportée ce mardi 11 juin 2024. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité