INSOLITE. "Elle m'est passée devant, au moment où je partais" : en route pour photographier des libellules, il saisit au vol une rarissime cigogne noire

C'est un moment rare, saisi par un photographe animalier amateur. Raymond Pagès, passionné de libellules, a réussi à photographier une cigogne noire dans le ciel de Teyssieu, dans le département du Lot. Il nous raconte cette jolie rencontre.

C'est une observation rarissime réalisée à la fin mai 2024 dans le ciel du Lot. Un passionné de photo animalière a immortalisé un vol de cigogne noire dans le ciel de Teyssieu, au nord-est du département. Samedi 25 mai au matin, comme à son habitude, Raymond Pagès se met en route pour photographier ses favorites, les libellules. Mais en chemin, surprise : c'est une cigogne noire qui se présente à lui.

Sa deuxième observation en plus de 40 ans

Raymond Pagès est sûr de lui. Et il a tout de suite reconnu l'oiseau. "J'en avais vu une, il y a une quarantaine d'années, sur un site d'observation de rapaces. J'étais en bordure de falaise et j'avais vu passer plusieurs cigognes noires", raconte le dynamique retraité.

Et cette fois-ci, l'échassier lui a fait comme une faveur. Certes, Raymond Pagès peut se targuer d'avoir l'œil aguerri, mais il est au volant lorsqu'il l'aperçoit. "Elle a été sympa. Elle a fait un petit tour et elle est revenue tranquillement passer au-dessus de la voiture que j'avais arrêtée. Et j'ai pu prendre la photo." Seul regret : ne pas avoir le matériel approprié à portée de main. "Je partais faire des photos de libellules. Je m'en suis voulu, mais bon, on ne peut pas tout prévoir", dit-il avec philosophie.

Raymond Pagès réussit malgré tout deux clichés qu'il a envoyés au réseau de suivi des cigognes noires et à Faune France, un site qui valide les observations animalières. 

Une espèce rare et protégée

Espèce migratrice, la cigogne noire se déplace de manière saisonnière entre l'Afrique et l'Europe." En France, sa zone de nidification s’étend principalement de la région Centre au quart nord-est du pays, peut-on lire sur le site de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du Grand-Est. L'oiseau est également souvent observé en Bourgogne-Franche-Comté et de façon plus exceptionnelle en Nouvelle-Aquitaine.

"Je pense qu'elle était en migration pour aller nicher dans l'est de la France. Elle migre d'Afrique. Elles migrent séparément. La première arrivée attend l'autre sur le lieu de nidification. Le mâle s'il arrive en premier, attend la femelle. Les couples sont très fidèles et très unis. C'est comme s'ils se donnaient rendez-vous à l'hôtel", nous explique avec humour, Raymond Pagès.

Passionné, le retraité est extrêmement documenté sur la vie animale. Et il sait que cette observation de cigogne noire en Occitanie est un moment rare. "Seulement 86 couples de cigognes noires ont été recensés en France en 2023", contre 3000 pour sa cousine blanche. "Ça fait dire qu'on n'en voit pas beaucoup", poursuit Raymond Pagès qui s'étonne de ne pas avoir eu d'autres échos lotois.

"Après, tous les gens n'ont pas le nez en l'air. C'est quand même un oiseau assez gros en vol, mais ça passe vite", reconnaît-il. Et puis, un non-initié pourrait également confondre la cigogne noire avec un héron ou une grue cendrée.

Lors d'un passage migratoire observé par la LPO Occitanie en 2017, 421 cigognes noires avaient été dénombrées à Roc de Conilhac, dans le département de l'Aude.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité