L'histoire extraordinaire de la domestication du cheval, une révolution vieille d'il y a 4.200 ans selon une nouvelle étude de chercheurs

Une étude de chercheurs de l'Université Paul Sabatier de Toulouse (Haute-Garonne) publiée dans la revue Nature révèle comment l'Homme a maîtrisé la reproduction des chevaux, il y a 4.200 ans dans les steppes situées entre l'embouchure du Danube jusqu'au fleuve Oural. Un tournant décisif dans l'histoire de l'Humanité.

Avant de devenir un compagnon indispensableà l'Homme, le cheval domestique a connu ses premiers jours de gloire il y a 4.200 ans dans les steppes occidentales de la Russie actuelle. C'est là que les anciens peuples ont maîtrisé la reproduction de cet animal de manière artificielle, selon une étude s'intéressant au génome publiée dans la revue Nature.

Un besoin de mobilité accrue

Selon Ludovic Orlando, paléoanthropologue à l'Université Paul-Sabatier de Toulouse (Haute-Garonne), les humains de l'époque ont développé des techniques de reproduction contrôlée dans un but bien précis : "Il fallait en produire plus pour se déplacer plus vite, plus loin". Cette maîtrise de la reproduction équine a permis une accélération sans précédent de la production de chevaux.

Grâce à des analyses génomiques poussées, l'équipe de Ludovic Orlando avait déjà identifié en 2021 que le berceau mondial de la domestication du cheval se situait dans les steppes pontiques, une vaste région s'étendant du nord de la chaîne du Caucase à la mer Caspienne. Cette nouvelle étude confirme cette localisation et apporte des enseignements supplémentaires.

Une technique révolutionnaire

En mesurant l'écart de temps moyen entre deux générations de chevaux, les chercheurs ont pu détecter des périodes d'accélération de la reproduction équine. Vers 4.200 ans avant notre ère, cet écart est passé de huit ans à seulement quatre ans, coïncidant avec la diffusion mondiale du cheval domestique.

Bien que les détails exacts restent inconnus, les anciens peuples des steppes pontiques semblent avoir compris et exploité la structure en harem des chevaux, favorisant certains mâles et juments dominants pour la reproduction. Cette méthode s'est ensuite propagée rapidement à travers l'Eurasie, accompagnant l'essor des civilisations et l'utilisation croissante du cheval, notamment pour la guerre et les chariots à roues.

Cette révolution de la domestication du cheval a perduré jusqu'à l'avènement du moteur à combustion au 19e siècle, transformant durablement la mobilité et les modes de vie humains. L'étude réfute également la théorie selon laquelle le peuple Yamnaya, au nord du Caucase, aurait été un peuple cavalier se déplaçant à cheval il y a 5.000 ans.
En somme, cette recherche met en lumière les origines fascinantes de notre relation étroite avec le cheval domestique, fruit d'une ingéniosité humaine remontant à plus de quatre millénaires.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité