Rodez : les conducteurs de bus de l'agglomération bloquent le dépôt de la SATAR

Dès 6 heures ce lundi matin, les grévistes bloquent le 1er bus à la sortie du dépôt. / © Luc Tazelmati FTV
Dès 6 heures ce lundi matin, les grévistes bloquent le 1er bus à la sortie du dépôt. / © Luc Tazelmati FTV

80% des conducteurs-receveurs de la SATAR (Société Anonyme de Transports Automobiles Ruthénois) sont en grève.  Depuis ce lundi matin, ils bloquent la sortie des bus du dépôt pour dénoncer la détérioration de leurs conditions de travail.

Par Nathalie Fournis

Le préavis de grève était annoncé depuis le mois d'août pour le 2 septembre par  la CFDT, le syndicat majoritaire à la SATAR.
Le mouvement de contestation est suivi par 80 % des conducteurs de bus de la compagnie des transports de l'agglomération,
seuls 17 chauffeurs sur 45 assurent leur service en ce lundi de rentrée scolaire.
Une centaine de rotations seulement sera assurée au lieu de 700 habituellement.
 

Des revendications qui portent sur les conditions de travail

Dès 5 heures 30 ce matin les salariés ont installé leur piquet de grève pour empêcher la sortie du premier bus du dépôt. 
Les revendications portent sur les conditions de travail devenues difficiles quand les changements du plan de circulation en ville ont été mis en place en janvier.
Les grévistes déplorent des temps de conduite qui s'allongent et des temps de pause quotidiens de plus en plus courts.
A cela viennent s'ajouter des effectifs à flux tendus et des départs à la retraite non remplacés.

De nouvelles négociations devraient avoir lieu ce lundi entre syndicat et direction de l'entreprise.
La rentrée est donc tendue à la SATAR.
Le préavis court  au moins jusqu'à lundi prochain, et plus si les partenaires ne trouvent pas un terrain d'entente. 

Le 9 septembre, les personnels du transport interurbain Ruban Bleu annoncent à leur tour un préavis de grève.

Sur le même sujet

Sète : les daurades de la discorde

Les + Lus