Saint-Côme-d'Olt : ces personnes handicapées ont gagné un prix au Festival de la bande-dessinée d'Angoulême

Leur bande-dessinée est sur le thème du partage. / © France 3
Leur bande-dessinée est sur le thème du partage. / © France 3

Une performance pour ces artistes en herbe puisque les organisateurs ont reçu 1 400 planches impliquant plus de 3 000 personnes. Ils se rendront à Angoulême ce samedi 26 janvier pour recevoir leur prix.

Par Margot Desmas avec Floréal Torralba

Chacun avec ses propres moyens, l'ensemble des résidents de la MAS de Saint-Côme-d'Olt a conçu le scénario de leur bande dessinée intitulée "Installés devant les infos télé". Une oeuvre qui leur a fait décrocher le premier prix au Festival d'Angoulême dans la catégorie MAS-FAM (Maison d'Accueil Spécialisée-Foyer d'Accueil Médicalisé).

Sur les planches de dessin, on voit des gens regarder la télévision, la plupart sans grand intérêt. Des illustrations qui collent avec le nom de leur oeuvre. Ce prix, c'est un rêve qui se réalise pour ces adultes polyhandicapés, à la fois moteurs et cérébraux. Leur maison d'accueil spécialisée, située dans l'Aveyron, les héberge pendant toute leur vie.

 

Regardez le reportage de Floréal Torralba

 
Saint-Côme-d'Olt : ces personnes handicapées ont gagné un prix au Festival de la bande-dessinée d'Angoulême

La réalisation de cette bande-dessinée, c'est surtout l'aboutissement d'un travail collectif. "Ils échangent verbalement ou de toute autre manière : ça peut être à travers le regard, à travers le toucher ou même les émotions. Des rires, des larmes, des joies, des peines...", indique Anne Garaix, directrice de la Maison d'Accueil Spécialisée La Boraldette.

Les ateliers sont un moment essentiel de la vie de la MAS. Chaque mardi, la musique et le chant font participer la plupart des 40 résidents. "Ils sont en empathie les uns avec les autres, ajoute Frédéric Bonnet, responsable du Conservatoire de musique d'Espalion. Ils ont leurs problèmes propres mais il n'y a pas d'égoïsme chez eux. Quand ils s'adressent à quelqu'un, il y a une écoute très attentive et pas de moquerie. Ils pourraient se moquer mais pas du tout."
 

Leur bande-dessinée primée à Angoulême est le fruit d'un travail de plusieurs mois avec des professionnels. D'abord des photos, ensuite des dessins et enfin le coloriage. Le thème retenu est le partage.

"On est dans un lieu de vie et qui dit lieu de vie dit besoin d'activité, à la fois pour se réaliser mais aussi pour la socialisation et le maintien des acquis", reprend Anne Garaix. Une délégation de la MAS sera à Angoulême ce week-end pour recevoir son prix. Le festival de la bande-dessinée s'y déroule du 24 au 27 janvier, comme tous les ans depuis 40 ans.

 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus