Sept manifestants devant la justice après des affrontements avec la police lors d'une mobilisation pour les retraites

Presque un an après des échauffourées entre policiers et manifestants à Millau en marge des Assises des petites villes de France, sept personnes comparaissaient le 15 mai 2024 devant le tribunal correctionnel de Rodez. Elles étaient poursuivies pour avoir tenté de s'introduire dans un bâtiment.

Sept prévenus comparaissaient le 15 mai 2024 devant le tribunal correctionnel de Rodez (Aveyron). Ils étaient poursuivis pour "introduction frauduleuse sur un terrain, (...) affecté à l'autorité militaire ou placé sous son contrôle" et "refus de se soumettre à des prélèvements biologiques". Le tribunal s'est finalement déclaré incompétent. Une décision conforme à ce que la défense demandait. Elle estimait que cette affaire relevait  d'une juridiction apte à statuer en matière militaire à savoir le tribunal correctionnel de Toulouse. 

Les faits remontent au 1er juin 2023. Ce jour-là, Millau organisait les 25ᵉ Assises des petites villes de France en présence d’élus, de ministres, d’anciens ministres et de la Première ministre Élisabeth Borne.

Un important dispositif policier avait été mis en place pour sécuriser l'évènement.

Affrontement sur la place Foch

En marge de ce colloque, une manifestation contre la réforme des retraites avait été organisée. À grand renfort de casseroles et de banderoles, 200 personnes y participaient quand un manifestant avait tenté de forcer le barrage.

À lire aussi : Réforme des retraites : des manifestants violemment bousculés par les forces de l'ordre à Millau

Le rassemblement avait alors tourné à l'affrontement sur la place Maréchal Foch de Millau. Les manifestants avaient vivement critiqué "cette violence disproportionnée". Deux personnes avaient été interpellées et une autre blessée, transportée à l'hôpital de Millau.

L'affaire n'a finalement pas été jugée. Les prévenus attendent de savoir s'ils seront convoqués à nouveau devant le tribunal judiciaire de Toulouse cette fois.