Mort de 2 enfants dans un incendie en Aveyron : "je suis sorti quelques minutes pour faire des courses", témoigne le père sous le choc

Publié le
Écrit par Mélanie Caron .

Ce samedi 26 novembre 2022, un incendie dans un appartement d’Onet-le-Château causait la mort de deux enfants de 6 et 9 ans. Le père était sorti faire une course lorsque le sinistre s’est déclaré. Encore sous le choc, il accepte de témoigner.

"Je suis allé à Action chercher des piles, explique le père des deux enfants morts dans l’incendie de leur appartement, ce samedi à Onet-le-Château, dans l'Aveyron. Il faisait froid, alors j’ai laissé les enfants à l’intérieur car ils étaient endormis." Il est un peu plus de 9h lorsque le père quitte le logement pour se rendre au magasin. Il cherche des piles pour son téléphone fixe, afin que son fils en stage à Montpellier puisse le joindre.

Mais ses emplettes s’arrêtent immédiatement lorsqu’il reçoit un appel l’informant qu’un incendie s’est déclaré dans son immeuble. "Je suis revenu tout de suite, je ne savais plus quoi faire, j’étais bousculé", se remémore-t-il.

Logé dans un hôtel de la ville, il s’est rendu sur les lieux du drame au lendemain de l'incendie, où une chaîne de solidarité s’est formée entre les habitants du quartier. "Mes enfants étaient en bonne santé, ça fait très mal…", balbutie-t-il. Selon la mairie, la mère, elle, était absente du foyer familial pour des raisons personnelles.

 Des analyses toujours en cours

L’enquête sur les circonstances du départ de feu est toujours en cours. Mais ce n’est toutefois pas la première fois qu’un feu se déclare dans cet immeuble HLM. "Aucun élément technique ne permet de dire que le problème précédent était lié au bâtiment, affirme Jean-Philippe Keroslian, le maire de la commune. L’autre incendie n’était pas dû à la structure." Le maire reste toutefois extrêmement prudent. "Nous attendons les résultats de l’enquête et nous prendrons des mesures si cela se révèle nécessaire."

Pour soutenir le père de famille dans cette épreuve, une solidarité s’est installée entre les voisins. Zachia Raynal, habitante de l’immeuble depuis 28 ans, est encore choquée de la mort de ces deux enfants, bien connus du quartier. "Mon cœur s’est déchiré en apprenant la nouvelle, ce ne sont pas juste des enfants que l’on perd, ce sont nos enfants, nos petits-enfants. Pourquoi laisser mon voisin pleurer et ne pas pleurer avec lui ?", soutient-elle. Ils attendent maintenant de savoir l'origine exacte de ce feu d'appartement.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité