Tous les chemins et les rues de cette petite commune ont désormais un nom afin de permettre aux secours d'intervenir plus rapidement

Depuis le 1er janvier 2024, les communes françaises de plus de 2 000 habitants ont l'obligation d'attribuer un nom à chaque rue. Un travail fastidieux dans les hameaux les plus reculés. Mais qui permet notamment à ses habitants d'être plus rapidement secourus en cas de besoin. Exemple à Baraqueville dans l'Aveyron.

C'est une des nombreuses nouveautés de ce début d'année. Toutes les communes françaises, même les plus petites, doivent baptiser leurs rues et attribuer un numéro à chaque habitation.

Les communes de plus de 2 000 habitants ont eu jusqu’au 1er janvier 2024 pour transmettre leur Base Adresse Locale. Les communes de moins de 2 000 habitants disposent d’un délai de six mois (1er juin 2024).

À Baraqueville, dans l'Aveyron, la moitié de la commune restait à être baptisée. Après trois ans de travail, les nouvelles plaques sont en cours d'installation.

Chemin du tour des angles, chemin de la Motte...

C'est comme une petite révolution dans les rues de Baraqueville. Les plaques nominatives ont fleuri à chaque coin de rue. Désormais, il est impossible de s'y perdre. Car tous les accès, les voies, les chemins et les impasses ont un nom. "Chemin de la Devèze, de la Motte, de la tour des angles,... Les noms de lieux sont aussi variés que les paysages.

Pour ne pas perturber les habitants, ils reflètent l’histoire et les usages. À Baraqueville, ce sont les retraités de la commune qui ont été mis à contribution. 

On a fait beaucoup avec le cadastre et avec le nom des parcelles. C'était des noms anciens mais ça disait quelque chose aux gens.

Marie-Thérèse Sacrispeyre, membre du conseil des sages

À quoi ça sert ?

Des adresses à jour, c’est la garantie pour une commune de voir ses commerces et activités économiques bien référencés. Mais pas que ! Une bonne signalisation permet l’intervention rapide des services d’urgence, de garantir l’acheminement des courriers et des colis, d'optimiser la collecte des déchets ou le recouvrement de l’impôt, d'assurer la navigation GPS et l’arrivée de la fibre optique.

Dans l'Aveyron, la moitié des 285 communes comptent moins de 500 habitants. Elles devront donc rivaliser d'imagination pour trouver des noms à chacune de leur rue.