Saint-Affrique : incendie volontaire contre l'hôtel de ville, le maire, scandalisé, a porté plainte

La mairie de Saint-Affrique dans le Sud Aveyron a été visée par un ou plusieurs incendiaires dans la nuit de mardi à mercredi.
De l'huile de vidange a été répandue sur le parvis et les murs de l'édifice. Il y a des dégâts, le maire de la ville a déposé plainte. 

La mairie de Saint-Affrique endommagée par un incendie dans la nuit de mardi à mercredi
La mairie de Saint-Affrique endommagée par un incendie dans la nuit de mardi à mercredi © Laurent Tabutin
C’est un riverain de la place de l’hôtel de ville qui a donné l’alerte vers une heure ce mercredi matin. Il a aperçu les flammes autour de la porte de la mairie.
Très vite les pompiers arrivent sur place et préviennent le maire Alain Fauconnier et les services techniques de la ville, pour ne pas fracturer la porte au pied de biche.
 
L’incendie est vite circonscrit, les dégâts touchent notamment le sas d’entrée de la mairie, les flammes n’ont pas eu le temps de se propager. L’édifice est en pierre, à l’intérieur, la double porte vitrée a protégé les bureaux mais les vitres et le mécannisme sont très endommagés.
La fumée qui a gagné les étages de l’édifice a noirci les murs. Elle a également nécessité une intervention plus longue des secours. Les pompiers sont restés sur place pour l’évacuer et ventiler les pièces.

Un acte volontaire

L’incendie est volontaire, et pour le maire "ce sont les institutions qui ont été visées", car sa permanence située à quelques mètres n’a pas subi de vandalisme.
De l’huile de vidange usagée a été répandue sur le parvis et les murs de l’édifice public, le drapeau français a également été visé et a brûlé dans l’incendie. Le liquide enflammé sur le parvis s’est infiltré sous la porte d’entrée et dans la boîte aux lettres, le feu s'est ensuite propagé dans le sas d'entrée.

Je suis scandalisé par un tel acte, pas seulement en tant que maire, mais aussi en tant que citoyen

"Je suis scandalisé par un tel acte, pas seulement en tant que maire, mais aussi en tant que citoyen" nous a confié Alain Fauconnier. "Les dégâts sont importants, le parvis, les murs dans les étages ont été noircis et le sas de l’entrée a été détruit. Rien que pour changer la porte vitrée il faudra compter 7000 à 8000€". Le public a quand même été reçu aujourd’hui.

Ce n’est pas la première fois que la ville connait des incidents. "Saint-Affrique est le réceptacle d’une forme d'opposition, notamment aux éoliennes il y a quelques années, ou encore au transformateur de RTE à Saint-Pierre-et-Malvieu".

Est-ce que l’incendie de la mairie est lié à la contestation locale ? Il n’y a pas eu de revendications et seule l’enquête pourra le dire. Elle a été confiée aux gendarmes. Le maire a porté plainte. 

Comme le rappelle nos confrères de la Dépêche, la ville a subi d’autres actes de vandalisme dans les mois précédents : en plein confinement dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 avril, des inscriptions "Stop!" sur le mur du centre des impôts et sur la porte vitrée d'un établissement bancaire. L'inscription figurait également sur la façade de la mairie. La mairie avait déjà porté plainte auprès de la gendarmerie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers incendie pompiers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter