La bande FM dépoussiérée : la radio numérique terrestre, débarque à Toulouse et Montauban

Le DAB+ arrive ce jeudi 5 novembre à Toulouse et à Montauban. Il est connu sous le nom de radio numérique terrestre (RNT). Afin de pouvoir écouter la radio en norme DAB+, un récepteur compatible est nécessaire. 
Radio portable à lecture numérique FM, DAB+.
Radio portable à lecture numérique FM, DAB+. © DAB+
Le DAB+ est l'abréviation de Digital Audio Broadcasting. C'est le successeur numérique de la bande FM. Le "+" signifie la norme mondiale utilisé pour le DAB. En France, le DAB+ est aussi connu sous le nom de radio numérique terrestre (RNT).
C'est le signal audio numérique diffusé par voie herztienne.

Vous pouvez capter le DAB+ partout par les ondes, gratuit sans abonnement d'opérateur mobile. 

Présent depuis 2014

Depuis 2014, le DAB+ est présent dans trois villes françaises : Paris, Marseille et Nice. Lille, Calais, Dunkerque, Lens-Douai, Lyon, Strasbourg, Colmar et Mulhouse depuis 2018. Et depuis 2019, c'est Nantes, Saint-Nazaire, Rouen et Le Havre reçoivent le DAB+. 

"En 2023, 40% de la population française pourra recevoir le DAB+", souligne Nicolas Curien, membre du CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) en charge de la radio. 
 
 
L'agglomération Toulousaine est désormais couverte par 39 radios en DAB+. Six radios de plus que sur la bande FM.

Ce sont des paquets de 13 radios (nommées multiplex). Un premier paquet de 13 radios régionales et deux autres multiplex locaux de 13 radios. A ce jour, un total de 39 radios sur Toulouse et Montauban et à terme sur l'ensemble de l'Occitanie.

Nicolas Curien, membre du CSA en charge de la radio

"Effet waouh"

Pour le membre du CSA en charge de la radio, Nicolas Curien, "il y a un "effet waouh" lorsque l'on écoute la première fois la radio avec le DAB+, le son est bien meilleur".
 

C'est un son parfaitement pur, il n'est pas soumis à d'autres interférences et donc pas de grésillements. Il y a aussi des données associées, info trafic, météo, photo d'artistes, l'information sera plus complète et sans que le signal faiblisse.

Nicolas Curien, membre du CSA en charge de la radio


Pierre Galibert, actuel directeur de France Bleu Occitanie, confirme la qualité de réception.

C'est une impression globale car on franchit le cap d'une nouvelle génération. A l'image de la télévision lorsqu'elle est passée sur la TNT. Je suis très sensible à la qualité sonore et quand on aime la musique comme moi, c'est parfait. La qualité de réception est exceptionnelle. Il y a aussi beaucoup plus d'information avec le DAB+ qu'il y a avec le système RDS lorsque l'on se déplace.

Pierre Galibert, directeur France Bleu Occitanie

 

Intuitif et informatif

Plus intuitive avec la recherche de stations par leur nom, la radio numérique terrestre a une qualité de réception numérique indépendamment d'internet. Une nouvelle écoute donc avec des informations complémentaires sous forme de texte ou d’image sur le programme en cours.

La couverture des zones prévues en DAB+ va se faire progressivement. Dans les deux prochaines années, trente nouvelles villes seront couvertes par cette technologie numérique.

La radio est un lien social, un lien de proximité et une fonction sociétale. Malgré le contexte actuel très difficile, ce n'est pas un luxe mais une nécessité. Il est absolument fondamental d'évoluer en numérique. C'est un investissement d'avenir nécessaire pour continuer à exister de façon pérenne pendant et après la crise. Et les radios restent indépendantes avec leurs propres diffusions.

Nicolas Curien, membre du CSA en charge de la radio


Fréquences de 174 MHz à 220 MHz

Concrètement, le DAB+ utilise la même bande que la FM à des fréquences plus élevées. La bande FM est de 87,9 MHz à 107,7 MHz et la radio numérique terrestre est de 174 MHz à 220 MHz.

Si vous voulez écouter la radio en radio numérique terrestre, vous aurez besoin d'un récepteur qui est compatible avec la réception DAB+. "Il faut acheter un recepteur qui a la puce électronique DAB+, elle est installée sur toutes les radios de salon, radios réveil, radios portables depuis le mois de juillet", présice Nicolas Curien.

Il existe une grande variété de modèles et les prix commencent entre 20 et 30 euros. Il y a aussi des produits plus design ou dans un style vintage.

Nicolas Curien, membre du CSA en charge de la radio


Avec la plupart des récepteurs numériques, vous pouvez toujours écouter la radio en FM. Pour les radios nationales, il faudra attendre juillet 2021 pour les avoir sur le DAB+.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie numérique économie société