Cet article date de plus de 8 ans

Bébé décédé dans une voiture à Pérols : la décision mise en délibéré au 6 décembre

La chambre d'accusation de la cour d'appel de Montpellier rendra sa décision jeudi concernant le chauffard de 20 ans qui a causé la mort d'un bébé à Pérols. L'homme conduisait sous l'emprise de stupéfiants.
Le 10 novembre dernier un jeune conducteur gardois entre en collision avec une voiture à un rond-point à Pérols. A son bord un couple et leur bébé âgé de 7 mois. Le bébé est violemment projeté hors de son siège sous l'effet du choc. Il décède à l'hôpital. 
Le conducteur âgé de 20 ans, originaire d'Aigues Mortes, avait consommé de l'alcool et du cannabis et d'autres produits stupéfiants. il explique qu'il "s'est endormi au volant". Les analyses ont révélé la présence d'amphétamines.

Le chauffard avait finalement été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire après sa mise en examen pour homicide par imprudence . Le parquet de Montpellier avait fait appel de la décision estimant que dans le département de l'Hérault une centaine de personnes meurent chaque année dans des accidents causés par des conducteurs en état d'ébriété ou sous l'emprise de stupéfiants.

Ce matin la chambre d'instruction de la cour d'appel a reporté sa décision au 6 décembre 2012.

A la différence de l'alcool, il n'y a pas de taux toléré au volant pour les stupéfiants et conduire sous l'emprise de la drogue est passible de deux ans d'emprisonnement, de 4 500 euros d'amende en plus de retrait de six points.  La peine s'alourdit quand alcool et drogue sont détectés.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice