Béziers : des élèves du lycée Henri IV manifestent pour obtenir un prof de français

150 élèves au lycée Henri IV ont manifesté pour réclamer le remplacement de leur professeur de français. Dans une classe de première ES, ils n'ont presque pas eu de cours depuis le début de l'année, ils ne se sentent pas prêts pour le baccalauréat.

Environ 150 lycéens ont manifesté lundi 15 février à 8 heures à Béziers, devant le lycée Henri IV. Leur revendication ? « On veut du français ! » Ils dénoncent l’absence de professeur dans cette discipline dans une classe de première ES. Pour eux, c’est l’année du baccalauréat.

L'année du baccalauréat

« On n’a pas eu de prof de français à part deux mois, c’était une institutrice, raconte Roman Brisson-Casarecco Porte-parole des élèves de première. On est dans l’incapacité de passer le bac à la fin de l’année. On ne sait rien faire sur le programme de première. »
Environ 150 élèves au lycée Henri IV à Béziers ont manifesté ce matin pour que leur professeur de français soit remplacé. Reportage : E. Jubineau et N.Chatail

S’ils ne sont pas rapidement entendus, ils pourraient se rendre au rectorat, ils se disent prêts à tout pour obtenir un professeur.

Solutions à court terme

A 3 mois du baccalauréat, Bruno Modica, professeur au Lycée Henri IV regrette : « Il faudra bien que l’on trouve une solution, c’est-à-dire un recrutement de contractuel mais ce sont des solutions à court terme. »

Vers 9 heures, les jeunes manifestants se sont dirigés vers la mairie sans apercevoir le maire, ils ont poursuivi sans incident vers les lycées de La Trinité et Jean Moulin.

L'année dernière, des lycéens du même établissement protestaient pour le remplacement de leur professeur de mathématiques.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité