Cet article date de plus de 4 ans

Bogotá retrouve les toros et la saison reprend à Mexico

Dimanche 22 janvier. Après 5 ans de fermeture, la plaza Santamaría de Bogotá ouvre de nouveau ses portes. Manifestants dans la rue, plein de no hay billetes et succès de Roca Rey. Après 5 semaines sans toros, la Temporada Grande reprend à Mexico. Peu de monde et toros faibles, la routine…
Bogotá, 22 janvier. Andrés Roca Rey, Luis Bolívar et El Juli entourent Felipe Negret , l'artisan du retour des corridas à la plaza Santamaría après 5 ans sans toros. Derrière eux, on lit sur l'affiche AGOTADA LA BOLETERÍA, plus de billets à vendre.
Bogotá, 22 janvier. Andrés Roca Rey, Luis Bolívar et El Juli entourent Felipe Negret , l'artisan du retour des corridas à la plaza Santamaría après 5 ans sans toros. Derrière eux, on lit sur l'affiche AGOTADA LA BOLETERÍA, plus de billets à vendre. © ABC
Bogotá (Colombe)
Dimanche 22 janvier 2017
Plaza Santamaría (réouverture après 5 ans sans corridas)
Toros de Ernesto Gutiérrez offrant peu de jeu en général. Les meilleurs : le 4 et le 6.
Julián López "El Juli" : silence et tour de piste
Luis Bolívar : une oreille et silence
Andrés Roca Rey (confirmation d'alternative) : tour de piste et deux oreilles.

Entrée : plein (no hay billetes)

1200 policiers en uniforme n'ont pu entièrement contenir la violence des manifestants anti corridas dans les rues aux alentours des arènes. Mais les 10 000 aficionados ont pu s'installer sans trop de mal sur les gradins de la Plaza Santamaría rénovée.
Violence des anti taurins. Bogota 22 janvier 2017
L'hymne national colombien, et l'hymne de Bogotá ont été joués avant le paseo. Une bonne partie du public a  scandé alors Liberté! Liberté! alors qu'un "tifo" s'est déployé où l'on pouvait lire : "Libertad, respeto y derecho".
Andrés Roca Rey a confirmé son alternative avec un toro judicieusement baptisé "Libertad". Luis Bolívar a dédié son toro à Felipe Negret, grand artisan du retour des corridas dans la capitale colombienne.


Pour son dix-huitième contrat américain de la saison, Andrés Roca Rey a confirmé son alternative à Bogotá. Et il est sorti en triomphe, comme presque toujours!
Pour son dix-huitième contrat américain de la saison, Andrés Roca Rey a confirmé son alternative à Bogotá. Et il est sorti en triomphe, comme presque toujours! © Rodrigo Urrego


Mexico DF
Dimanche 22 janvier 2017
Plaza Monumental
Onzième corrida de la Temporada Grande (qui était interrompue pusieurs le 18 décembre 2016)
6 toros de Montecristo, faibles. seuls les 1 et 6 ont donné du jeu.

Miguel Ángel Perera : applaudissements (un avis) et silence
Juan Pablo Sánchez : salut au tiers et applaudissements (un avis)
Diego Silveti: silence et applaudissements (un avis).

Beau temps. Entrée : faible.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
signes du toro culture tauromachie