Des brebis victimes du loup dans l'Hérault ?

Dans la nuit du 6 au 7 novembre derniers, 2 brebis ont été victimes de l'attaque d'un prédateur sur la commune des Rives (Hérault), sur le plateau du Larzac. Il pourrait s'agir d'un loup. La préfecture vient d'autoriser des tirs d'effarouchement.

C'est la préfecture de l'Hérault qui a diffusé l'information. Dans la nuit du 6 au 7 novembre derniers, 2 brebis ont été victimes de l'attaque d'un prédateur sur la commune des Rives (Hérault), sur le plateau du Larzac. Et le constat de dommages établi par le service départemental de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) n'a pas permis d'exclure une prédation par un loup.

Tirs d'effarouchement

L’éleveur sera donc indemnisé pour les brebis perdues. Mais le préfet va plus loin. Il vient d'autoriser des tirs d'effarouchement "dans l'environnement immédiat du troupeau touché". Des dispositions similaires ont déjà été adoptées dans l'Aveyron, département dont la commune des Rives est limitrophe.
Car en quelques mois, une vingtaine d'éleveurs aveyronnais ont été touchés par des attaques de prédateurs. Une quarantaine de bêtes en ont été victimes.

Des mesures de prévention inefficaces ?

Dans l'Hérault, un comité de veille "loup"a été mis en place en janvier 2015. Il s'agissait alors d'anticiper l'éventuelle arrivée du loup dans le département, par la mise en place de mesures avec l'ensemble des acteurs concernés. Il semble que ce dispositif n'ait pas dissuadé le prédateur.
Pour les éleveurs qui pourraient être concernés par une semblable attaque, la démarche à suivre est précisée sur le site Internet "Services de l’Etat dans l’Hérault". En 2014, en France, 8200 brebis auraient été tuées par des loups, selon la Confédération Paysanne.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité