• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La maire (LR) de Montauban, Brigitte Barèges, déclenche une polémique lors de la visite d'Emmanuel Macron

La maire (LR) de Montauban a pris la parole lors de la rencontre entre Emmanuel Macron et les élus d'Occitanie. Brigitte Barèges a appuyé son discours sur l'insécurité et l'immigration sur l'exemple d'une agression sexuelle. Une agression mettant en cause une personne d'origine maghrébine. 

Par Laurent Dubois

C'est le seul incident d'un débat plutôt convenu. Ce vendredi, Emmanuel Macron a rencontré 600 élus d'Occitanie à Souillac, dans le Lot.  La maire de Montauban figure parmi les invites et elle est intervenue face au chef de l'Etat et plusieurs centaines d'élus locaux. Les propos de Brigitte Barèges ont suscité un bronca.

Peu de temps après sa prise de parole, Brigitte Barèges a évoqué une agression sexuelle en termes explicites. La maire de Montauban a cité l'exemple d'une personne âgée "sodomisée" par une personne d'origine "algérienne". Ces premiers propos ont suscité des remous dans la salle. Une agitation qui a culminé lorsque Brigitte Barèges a demandé l'arrêt de "l'immigration massive ".

Les élus présents à Souillac ne sont pas les seuls à réagir. La députée du Tarn-et-Garonne, Valérie Rabault, s'est exprimée.
 
Ce n'est pas la première fois que Brigitte Barèges déclenche une polémique. La maire de Montauban s'est déja faite remarquée par ses propos sur les "noirs" ou le mariage homosexuel. 

Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer