CARTE. Où se trouvent les drives de dépistage du coronavirus ouverts au grand public en Occitanie ?

Réservés depuis le début de l'épidémie aux personnels de santé et de secours, les drives de dépistage du Covid-19 sont désormais ouverts aux patients symptômatiques, aux personnes à risques et aux plus de 70 ans. 22 centres COVID en Occitanie sont opérationnels. Carte et adresses en fin d'article.

Montpellier - le dépistage du Covid-19 effectué en drive - mars 2020.
Montpellier - le dépistage du Covid-19 effectué en drive - mars 2020. © F3 LR
La montée en puissance des drives de dépistage du Covid-19 passe par plus de centres sur le territoire et plus de personnes à tester.

Le groupe Inovie, principal opérateur et laboratoire d'analyses en Occitanie et dans le Top 3 français a déjà ouvert 22 drives en Occitanie.
Ce système nouveau en France est rapide, il faut 3 à 4 minutes pour réaliser un prélèvement nasal grâce à un écouvillon. Il est aussi plus sûr qu'un rendez-vous au laboratoire car il réduit les contacts entre les malades et aussi entre le personnel et les patients, donc il y a moins de risque de contamination.
  

22 centres COVID en Occitanie

 
Ces centres sont désormais accessibles à plus de patients.

Depuis lundi, sur ordonnance du médecin traitant et sur rendez-vous (par téléphone ou internet), ils accueillent les patients symptômatiques du coronavirus, les personnes atteintes de maladies chroniques à risques (voir la liste en fin d'article), les plus de 70 ans et toujours les professionnels de santé.

Et bientôt, les patients qui devront subir une intervention chirurgicale.
 
 
Centres dépistage drive Covid19
VILLECENTRE COVID-19ADRESSERENDEZ-VOUS
AlèsAlès Carnot45, avenue Carnot04 66 54 98 78
BéziersBéziers - Bio 20002 bis square des volontaires biterrois 39-4506 24 59 53 17
MontpellierMontpellier Lépine335 rue Louis Lépine04 11 75 38 28
Ganges Polyclinique Saint Louis, 10 Place Joseph Boudouresques04 67 81 69 91
LunelLunel Via DomitiaDans une salle municipale à coté du laboratoire04 99 64 27 61
NîmesNimes Carré médical490 rue Yves Sigal04 66 04 86 56
Grenade-sur-Garonne 2 avenue du Président Kennedy05.61.82.62.33
MontaubanClinique du pont de Chaume43 rue des Arts05 63 22 29 99
Fronton 490 Route de Toulouse05 61 82 65 06
SèteSète Centre Ville 16 Quai Léopold Suquet04 67 18 33 40
Villeneuve-lès-Maguelone 3 Allée du Collège04 67 69 51 41
AgdeAgde Tuileries6 Avenue du 11 novembre04 67 94 32 92
Bédarieux 7 Rue Gassenc04 67 94 23 27
Quint FonsegrivesCROIX DU SUD54 chemin de Ribaute05 61 34 72 60
Labège 2 rue de l'Autan 05 62 24 42 00
Muret 22 Avenue Delattre de tassigny05 61 51 96 30
Avignon 55 Avenue Pierre Semard04 34 03 95 97
NimesNimes Carbonnel226 Allée de Séville04 34 03 95 97
Uzès place des Cordeliers04 34 03 95 97
Bagnols-sur-Cèze place pierre Boulot04 34 03 95 97
Narbonne ZAC Bonne Source
10 Rue Aristide Boucicaut
04 30 52 00 52
CabestanyMedipole3 rue Ambroise Croizat04 68 66 10 88
Cahors 84, rue Victor Hugo05 65 35 28 53
  

Une capacité à analyser 2.000 tests par jour en Occitanie


Avec les moyens actuels, le groupe Inovie peut analyser 2.000 tests par jour en Occitanie. 1.500 avec 4 machines de technologies suisses et coréennes à Montpellier et 500 à 600 à Toulouse.
Mais il dispose aussi d'autres sites d'analyses, comme Marseille, Pau, et un centre important à Clermont-Ferrand avec des machines chinoises, soit une capacité totale de 5.000 à 6.000 tests par jour à terme.
Le seul frein à plus de prélèvements pour le dépistage du Covid19 est le manque de produits réactifs pour effectuer les analyses et le manque de matériel, comme les écouvillons, pour faire les prélèvements.

Depuis le début de l'épidémie en France, les laboratoires tournent 24h/24 pour donner les résultats au plus vite, en moyenne 24 heures après le prélèvement.
 
© F3 LR
 
Les patients jugés à risque
  • sujets âgés de plus de 70 ans,
  • patients aux antécédents cardiovasculaires (hypertension artérielle compliquée, antécédent d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie,
  • chirurgie cardiaque,
  • insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV),
  • diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie,
  • personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale,
  • patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée,
  • malades atteints de cancer sous traitement,
  • immunodépression médicamenteuse (chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive),
  • infection à VIH non contrôlé ou avec des CD4 <200/mm3,
  • immunodépression consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques,
  • malades atteint d’hémopathie maligne en cours de traitement,
  • malades atteints de cirrhose au stade B au moins,
  • personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40 kg/m2),
  • femmes enceintes à partir du 3e trimestre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives archives archives archives archives archives archives archives archives archives
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter