CARTE vaccination : pourquoi l'Occitanie fait partie des régions les moins vaccinées contre le Covid ?

Alors que la situation épidémique s'aggrave en France, de nombreuses disparités vaccinales s'observent entre les régions et les départements. Entre le nord et le sud-est notamment. L'Occitanie est très sévèrement touchée par la 4e vague de Covid et elle fait partie des régions les moins vaccinées.

Une fracture vaccinale. Voilà ce que révèle une étude réalisée par le géographe Emmanuel Vigneron de l'université de Montpellier, sept mois après le début de la campagne de vaccination. L’Est de la région Occitanie est parfois jusqu’à 30% moins vacciné que le reste de la population française. Ces inégalités vaccinales s’observent surtout dans les zones montagneuses et rurales des Hautes-Pyrénées aux Pyrénées-Orientales.

Si les grandes villes comme Toulouse ou Montpellier sont bien vaccinées, en revanche, plus on s’en éloigne, plus le retard s’accroit. En effet, la plupart des centres de vaccination sont situés dans les territoires urbains. Et dans les zones rurales, l’accès est beaucoup plus difficile. (Cette carte et l'étude prennent en compte la vaccination au 11 juillet 2021.).

Quels sont les facteurs qui expliquent ces disparités ?

Les taux les plus faibles de vaccination sont concentrés dans les zones agricoles et Emmanuel Vigneron montre que les territoires où l’agriculture bio est la plus développée sont les moins vaccinés.
Dans le grand Sud, les populations rurales ont également une forte appétence pour les médecines douces ou traditionnelles. L'universitaire de Montpellier rappelle aussi des données historiques et culturelles : la très forte hostilité au système des personnes vivant au Sud et leur défiance vis-à-vis de l’autorité étatique.

Interrogé par BFMTV, Emmanuel Vigneron estime que "l'éloignement du message émis par les structures de l'État, majoritairement concentrées à Paris, explique l'éloignement avec la vaccination dans certaines régions.".

Peut-on parler de fracture vaccinale et sociale ?

En Occitanie, dans 10% des communes, celles qui sont les plus favorisées, le taux de vaccination avoisine les 45%. Celui des communes les plus défavorisées est à peine supérieur à 38%. C’est une évidence, les habitants des communes riches sont les plus vaccinés.

L'auteur du travail cartographique sur les inégalités vaccinales craint que l’extension du pass sanitaire crée encore plus de discriminations. Il plaide pour une éducation à la santé à défaut d’une restructuration du système de santé. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19 déconfinement sciences culture université éducation