CARTES. Nouvelle baisse du nombre de patients hospitalisés à cause du coronavirus en Occitanie

Organisation au service de réanimation de l'hôpital Purpan à Toulouse le 2 avril 2020 en pleine crise sanitaire d'épidémie du coronavirus. / © J-P Duntze/FTV
Organisation au service de réanimation de l'hôpital Purpan à Toulouse le 2 avril 2020 en pleine crise sanitaire d'épidémie du coronavirus. / © J-P Duntze/FTV

Le nombre de malades hospitalisés et touchés par le coronavirus est en baisse en Occitanie. Cela concerne 1009 personnes. 195 patients sont morts dans un établissement de santé depuis le début de l'arrivée du virus dans la région.

Par Sylvain Duchampt

1009 personnes touchées par le coronavirus sont hospitalisées dans la région Occitanie à la date du 8 avril. Ce chiffre est en baisse dans la région (moins 35). C'est la raison pour laquelle les établissements hospitaliers qui le peuvent accueillent des patients qui viennent du grand Est.
 

 Hospitalisations et décès

L'Occitanie est pour le moment moins touchée que d'autres régions de France mais elle n'est pas épargnée. Le virus continue de circuler. Ce samedi le préfet de la Haute-Garonne a rappelé les règles de confinement. Une trop forte affluence a été constatée dans les centres commerciaux.
 


Parmi les 1009 patients hospitalisés ce mercredi, 328 sont dans un service de réanimation.
 
Depuis la disparition à Carcassonne d'un premier patient âgé de 76 ans, le 15 mars, l'Occitanie compte au total 195 personnes emportées par le coronavirus, au 8 avril 2020. 
 


Des situations très différentes selon les départements 

Les situations sont différentes dans chaque département. En raison de l'importance de leur population, la Haute-Garonne et l'Hérault présentent les chiffres les plus importants. Mais le ratio de cas graves, ou décès, par rapport aux hospitalisations apparait particulièrement élevé dans l'Aude ou dans une ville comme Perpignan (Pyrénées-Orientales). 

A ce jour, en Occitanie, 1010 patients touchés par le coronavirus ont pu regagner leur domicile après leur passage en établissement hospitalier.


Transfert de patients du Grand Est

Mercredi dernier, les 6 premiers patients de la région Grand Est ont été accueillis dans des hôpitaux de Toulouse et de Montauban.
 


Une cinquantaine de soignants d’Occitanie devaient également rejoindre prochainement l’île de France pour venir en aide aux personnels des hôpitaux parisiens confrontés à une augmentation de la fréquentation en raison de l’épidémie de Coronavirus.
 


Depuis plusieurs semaines les médecins redoutaient la vague de l’épidémie de coronavirus. Elle ne viendra peut-être pas. Depuis plusieurs jours la situation au CHU de Toulouse semble stable.

"Il n’y a pas de vague ni de submersion, explique le professeur Pierre Delobel, chef de service des maladies infectieuses au CHU de Toulouse. Nous ne sommes pas sur une courbe exponentielle et nous avons l’impression d’une stabilisation depuis les trois, quatre derniers jours", précise le chef de service des maladies infectieuses. Cela continue à augmenter mais de façon beaucoup moins importante. C’est une dynamique plutôt rassurante si elle se confirme. On va rester prudents car trois jours de plateau cela peut être un faux plat mais on a des signes encourageants sur la dynamique locale.".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus