Coronavirus Perpignan : 50 personnels et médecins du centre hospitalier infectés par le Covid-19

A Perpignan, l'hôpital s'organise pour éviter tout risque de contamination au Covid-19 - mars 2020 / © FTV
A Perpignan, l'hôpital s'organise pour éviter tout risque de contamination au Covid-19 - mars 2020 / © FTV

Une cinquantaine de médecins, d'internes, de soignants et d'employés non médicaux du centre hospitalier de Perpignan ont été détectés positifs au Covid-19 depuis le début de l'épidémie. C'est autant de personnels en moins pour l'hôpital qui fonctionne déjà à flux tendu.

Par Olivier Meyer


Malgré toutes les précautions prises, 50 salariés du centre hospitalier de Perpignan ont été infectés par le coronavirus depuis le début de l'épidémie dans les Pyrénées-Orientales.
  • 8 médecins
  • 7 internes
  • 35 personnels non médicaux

240 médecins sont mobilisés et 40% des internes.

Même si l’établissement est très impacté par la crise, il a su se réorganiser pour accueillir les patients Covid tout en maintenant certaines de ses activités. Le secteur d’onco-hématologie (hôpitaux de jour) maintient son activité de cancérologie et réalise les consultations par entretien téléphonique.
La neurologie, neuroradiologie interventionnelle, maternité, pédiatrie, néonatalogie, hémodialyse ou encore médecine gériatrique continuent tout comme les urgences adultes, pédiatriques et gynécologiques-obstétriques avec des réorganisations nécessaires pour prendre en charge les patients Covid positifs et négatifs.

Par ailleurs, les cliniques privées et la médecine de ville soutiennent l'hôpital de Perpignan en réorganisant leurs activités pour permettre la continuité de l’offre de soins.
 


Le centre hospitalier sous tension


En réanimation, 55 lits sont actuellement ouverts avec une extension possible jusqu’à 68 lits. S’organiser pendant la phase exponentielle de l’épidémie reste l’enjeu majeur pour l’établissement qui augmente ses capacités en lits de réanimation et lits d’hospitalisation dédiés au Covid-19 au fur et à mesure que l’épidémie progresse.

Au 3 avril, l'hôpital enregistrait 16 décès. 35 patients étaient en réanimation et 102 en hospitalisation.

Depuis 3 semaines, l’ensemble des ressources sont mobilisées pour permettre de répondre aux besoins d’accueil et de prise en charge des patients Covid.
 

Les masques sont là ! Nous sommes approvisionnés régulièrement grâce à une grande mobilisation des services logistiques", a précisé Vincent Rouvet, Directeur du Cente Hospitalier de Perpignan, dans un point presse ce vendredi.


"En revanche, nous manquons de surblouses. Heureusement des professionnels du secteur agroalimentaire du territoire ont pu nous dépanner. Des chirurgiens participent à la régulation du Samu. L’effort fait par nos médecins et personnels est extraordinaire. La difficulté sera de garder la mobilisation constante surtout si l’épidémie dure longtemps".
 

Les patients âgés doivent consulter rapidement


Tous les effectifs ont été réorganisés. 240 médecins sont actuellement sur le pied de guerre et 40% des internes. Des aides-soignants et infirmiers sont venus en renfort. Pour les aider, les personnels retraités et en disponibilité ont été rappelés.

Selon le Dr Hugues Aumaitre, chef du service des maladies infectieuses "La prise en charge a été optimale dès le départ de l’épidémie et nous sommes dimensionnés pour son amplitude. La vague est pour l’heure en partie atténuée grâce au dispositif de confinement. Le profil des patients est en train de changer. Au départ, c’étaient surtout des jeunes avec un peu de fièvre et des rhinites. Aujourd’hui, ce sont des patients plus âgés avec des pathologies plus graves. Je crains que certains n’attendent trop longtemps avant d’aller à l’hôpital".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus