Cébazan : il voulait le retour du Général, il finit d'office à l'hôpital

Cébazan (Hérault) / © F3 LR
Cébazan (Hérault) / © F3 LR

A Cébazan (Hérault), un  septuagénaire qui réclamait le retour de "De Gaulle au pouvoir en 2017", perché sur un pylône à haute tension, a mobilisé pompiers, gendarmes, élus et procureur. Il a été hospitalisé d'office. L'alimentation électrique de la ville de Narbonne a dû être déviée.

Par Valérie Luxey

Il était 19 heures, lundi soir, lorsqu'un Tarn et Garonnais de 73 ans a appelé les médias pour leur signaler sa présence en haut d'un pylône à haute tension de la commune de Cébazan (Hérault). Il avait déployé des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "De Gaulle au pouvoir en 2017" et "Les escrocs dehors". Selon les sapeurs pompiers de l'Hérault, le septuagénaire était "très revendicatif" mais pas agressif.

Déploiement d'un vaste dispositif

Le Service Départemental d'Incendie et de Secours a dû mobiliser sa chaîne de commandement, une ambulance et les hommes du GRIMP (Groupe de Reconnaissance et d'Intervention en Milieu Périlleux), soit une dizaine de sapeurs pompiers présents sur place aux côtés des gendarmes, d'un négociateur, du procureur de la République de Béziers et d'élus de la commune de Cébazan.

Alimentation électrique déviée

RTE (Réseau de Transport d'Electricité) a été contraint de dévier l'alimentation de cette ligne de 400 000 volts. Pour continuer à fournir de l'électricité à la ville de Narbonne (Aude), RTE a dû l'acheminer depuis l'Espagne. Le Réseau précise qu'il est un délit d'escalader et d'occuper un pylône. En conséquence, RTE "se réserve le droit d'entreprendre les actions légales appropriées contre l'occupant du pylône".

Hospitalisé d'office

En attendant, le septuagénaire, déjà connu des services de police toulousains, a été hospitalisé d'office à la demande du maire de Cébazan, petite commune située au nord de Béziers. L'intervention a pris fin vers une heure trente du matin, ce mardi.

Sur le même sujet

Les + Lus