Coronavirus et déconfinement : les musées d'Occitanie vont rouvrir leurs portes petit à petit

Le ministe de la culture Franck Riester l'a annoncé : les "petits musées" vont pouvoir rouvrir à partir du 11 mai. En Occitanie, certains d'entre eux ont déjà fait connaître des dates de réouverture, ainsi que leurs conditions d'accueil. Tour d'horizon (non exhaustif) dans la région.
Le musée Ingres Bourdelle, récemment rénové, va rouvrir ses portes dès le 16 mai.
Le musée Ingres Bourdelle, récemment rénové, va rouvrir ses portes dès le 16 mai. © Marie Martin/FTV
L'expression "petits musées" a pu laisser perplexes certains conservateurs ou directeurs de musées : il semble qu'elle définisse les lieux culturels qui n'impliquent "pas des déplacements importants en dehors d'un bassin de vie ou du département". 
La décision de rouvrir ou non les musées doit de toutes façons faire l'objet d'une consultation des maires puis d'un arrêté préfectoral.

Dans la région Occitanie, certains d'entre eux ont déjà annoncé la date de leur réouverture. C'est le cas notamment du musée Ingres Bourdelle de Montauban. Après trois ans de travaux durant lesquels il s'est métamorphosé, ce musée qui met à l'honneur deux enfants du pays, Jean-Auguste-Dominique Ingres et le scultpeur Antoine Bourdelle, avait récemment rouvert au public, avant de fermer, comme tous les autres, pendant le confinement lié à l'épidémie de coronavirus. Il rouvrira partiellement, c'est-à-dire les week-end, et ce, à partir du 16 mai. A Rodez, en Aveyron, le musée Soulages annonce sa réouverture le 21 mai, aux jours et horaires habituels. L'exposition temporaire qui devait être consacrée à Fernand Léger est reportée à l'été 2021. A noter que les visites commentées seront limitées à huit personnes, intervenant compris et que les visiteurs sont priés de se munir de masques.A Toulouse, la mairie a annoncé dans un communiqué en date de ce mardi 12 mai une réouverture le 1er juin pour plusieurs lieux culturels, dont les sept musées suivants : Dans tous ces lieux, le nombre de visiteurs par groupe sera limité à 10. 

D'autre part, la Cité de l'Espace, qui accueille certaines années plus de 300 000 personnes, propose de rouvrir au public à partir du 5 juin prochain, les vendredi, samedi et dimanche. Le reste de la semaine, la cité sera accessible, mais sur réservation seulement, toujours selon le communiqué de la ville de Toulouse. Enfin, à Toulouse toujours, les musées Aeroscopia et l'Envol des pionniers devraient rouvrir leurs portes le 21 mai, dans les mêmes conditions. Et sur le thème de l'aviation, la ville de Muret annonce la réouverture prochaine du musée Clément Ader et les grands hommes, qui n'accueillera pas de groupes dans un premier temps mais des visiteurs individuels. 

Dans le Tarn, ni le musée Toulouse-Lautrec d'Albi, ni le musée Goya de Castres n'annoncent de date de reprise. Pas plus que le musée des Amériques d'Auch, dans le Gers mais ce dernier nous confirme ce soir avoir fait une demande auprès de Préfecture pour le 18 mai prochain. L'accueil y sera limité à 30 personnes simultanément dans le musée. La Préfecture du Gers devrait donner sa réponse dans la semaine. Du côté de l'ex-Languedoc-Roussillon, il semble que le réveil des musées soit plus lent. Pas de dates annoncées de réouverture notamment pour le musée Fabre et le MOCO de Montpellier, le musée Paul-Valéry de Sète, le musée de la Romanité à Nîmes. Mais il est vrai qu'ils ne peuvent sans doute pas être classés dans les "petits musées".De taille modeste, le musée Rigaud de Perpignan, qui a lui aussi fait l'objet d'une rénovation récente, a rouvert, ce mardi 12 mai 2020, après près de deux mois de fermeture due au confinement : il est peut-être en cela le premier de toute la région Occitanie à le faire. A noter enfin que toutes ces dates annoncées de réouverture sont conditionnées à la suite du déconfinement, à l'avis des maires concernés puis à un arrêté préfectoral.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement culture