Covid-19 : en Espagne, la Catalogne assouplit ses mesures et veut attirer plus de touristes que Madrid pour les vacances

L'Espagne est fortement touchée par la troisième vague. Le classico entre Madrid et Barcelone se joue aussi sur le terrain de la santé. Quand l'une durcit ses règles, l'autre les assouplit. Ce que fera la Catalogne pour les bars-restaurants et les salles de sport le 8 février 2021.

A partir du 8 février, la Catalogne, comme ici à Gérone, va assouplir ses mesures restrictives par rapport au Covid-19
A partir du 8 février, la Catalogne, comme ici à Gérone, va assouplir ses mesures restrictives par rapport au Covid-19 © MaxPPP

Alors que l'Espagne vient de franchir la barre de 60 000 morts pour 47 millions d'habitants, les règles ne sont pas les mêmes dans tout le pays, notamment entre Madrid et Barcelone. Longtemps, la capitale catalane a été plus sévère que l'espagnole. "La constante de cette épidémie, c’est que la Catalogne prend des mesures plus strictes et que Madrid ne s’y résout que quand elle n’a plus le choix (tout en restant moins sévère)", analyse le journal La Vanguardia. Selon le ministère espagnol de la santé, 12 610 personnes sont mortes du Covid-19 dans la région de Madrid contre 9 423 en Catalogne.

De nouvelles mesures à partir du 8 février 2021

La "Generalitat de Catalunya" vient de prendre des mesures qui entreront en vigueur le 8 février et ce, pour 2 semaines. Elles concernent principalement 2 domaines : l’extension des heures d’ouverture des bars et restaurants, et la réouverture partielle des salles de sport.

Depuis le 7 janvier 2021, les bars et restaurants catalans sont ouverts seulement pour le petit-déjeuner et le déjeuner. La Catalogne va faire un geste pour le secteur de la restauration. Désormais, ces commerces seront autorisés à ouvrir de 7h30 à 10h30 puis de 13h à 16h30. Ils seront ouverts à 30% de leur capacité, avec une distance minimale de 2 mètres entre les convives des tables, dans la limite de 4 personnes par table.

Le second changement concerne les salles de sport et gymnases, qui accueilleront à nouveau du public. Les installations sportives de plein air seront ouvertes, avec une capacité maximale de 50% et un maximum de 6 personnes. Une capacité ramenée à 30% en intérieur. 

Petit changement aussi, jusqu'alors la population était confinée dans le périmètre du lieu de résidence. On ne pouvait pas quitter sa ville, sauf raison valable, par exemple aller travailler si le télétravail n'est pas possible. Ce confinement "municipal" va devenir "comarcal" c'est à dire au niveau des "comarques", soit l'équivalent des communautés de communes en France. Un assouplissmement qui n'interviendra qu'à partir de lundi 8 février.

Au niveau des commerces, seuls sont autorisés les commerces jugés essntiels (produits de première nécessité) et les grandes surfaces de moins de 400 m2 pour ceux jugés non essentiels qui restent fermés le samedi et dimanche, avec une nouvelle exception : les librairies qui pourront ouvrir le week-end. 

Rappelons aussi que, contrairement à la France, cinémas, théâtres, auditoriums et salles de concert, sont ouverts à 50% de la capacité et un maximum de 500 personnes, ou 1000 si la ventilation est optimale. Même chose pour les musées, bibliothèques et salles d'exposition.

Le couvre feu reste en vigueur sur toute l'ESpagne de 22H à 6H du matin. Des annonces qui visent certainement à attirer les touristes avec les vacances scolaires. En 2020, la Catalogne est restée la région la plus visitée avec 3,8 millions de touristes, mais ce chiffre est en baisse de 80 % par rapport à 2019.

Décision dans un contexte politique tendu

Tous ces changements s'opèrent alors que la Catalogne vient de rentrer en campagne électorale pour élire un nouveau président de la Généralité de Catalogne. Ces élections sont toujours prévues le 14 février 2021 malgré la pandémie.  

Assouplir les restrictions liées à la situation sanitaire est évidemment une décision politique dans un tel contexte. Les indépendantistes au pouvoir pensent à leur réélection. D'autant plus que certains sondages donnent vainqueur l'ancien Ministre de la santé du gouvernement espagnol qui vient de démissionner pour être tête de liste du PSOE (Parti Socialiste Espagnol) en Catalogne. 

Pour le championnat de foot, Madrid et Barcelone sont au coude à coude. Sur un plan politique comme sanitaire, le marquage à la culotte s'opère. 2 villes, 2 régions à la fois indépendantes et parfois tributaires des décisions de l'autre. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
catalogne espagne coronavirus/covid-19 santé société