Covid : plus besoin de tests PCR entre la France et l'Andorre pour les frontaliers d'Ariège et des Pyrénées-Orientales

Un accord entre la France et l'Andorre permet aux résidents d'Andorre et aux habitants des deux départements frontaliers de la principauté, les Pyrénées-Orientales et l'Ariège, d'échapper à la présentation d'un test PCR pour franchir la frontière.

Le village commercial du Pas-de-la-Case en Andorre
Le village commercial du Pas-de-la-Case en Andorre © MaxPPP

L'ambassade de France en Andorre a diffusé l'information sur son site internet ce dimanche 28 février au soir : 

Au regard de la géographie montagneuse et de l’interpénétration particulièrement profonde des bassins de vie andorran et des départements des Pyrénées Orientales et de l’Ariège : Il a été décidé qu’à partir du lundi 1er mars 2021 et tant que la situation sanitaire le permettra, les personnes résidant à Andorre qui se rendent en France et les personnes résidant dans la totalité de ces deux départements qui se rendent à Andorre, bénéficieront d’une exemption de l’obligation de présenter un test de type PCR de moins de 72h lors de l’entrée sur le territoire français.

Site de l'Ambassade de France en Andorre

 

Les deux départements français concernés sont les Pyrénées-Orientales et l'Ariège. Demandée par le gouvernement d'Andorre, une dérogation a été consentie du côté de la France.

Elle permet aux habitants des Pyrénées-Orientales et de l'Ariège de pouvoir se rendre en Andorre et revenir en France en échappant à l'obligation de présenter un test PCR négatif, à condition que le déplacement ait duré moins de 24 heures. Cette mesure n'est pas applicable aux autres départements de l'Occitanie. 

Relancer le commerce 

Le but est de permettre aux habitants des départements frontaliers de pouvoir effectuer leurs achats dans la principauté, une source de revenus importante pour l'Andorre. 

Soixante pour cent du PIB (Produit Intérieur Brut) de la principauté d'Andorre provient directement ou indirectement du tourisme. L'ampleur de la pandémie et sa durée ont mis à mal le pays. Ce sera un moyen pour réactiver en partie la situation économique du pays, vidé de ses touristes. Au Pas-de la case, première ville après le passage de la frontière, de nombreux commerces sont fermés et les rues sont désertes.

Pour rappel, les Français peuvent se rendre en Andorre car la frontière est ouverte, aucun test n'est exigé pour entrer sur le territoire andorran.

En revanche, lors du retour en France il faut présenter un test négatif de moins de 72h, hormis désormais pour les frontaliers. Cette mesure entre en vigueur ce lundi 1er mars. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société andorre international frontaliers confinement : conseils pratiques