Déconfinement : le centre aquatique Ingreo de Montauban candidat à une réouverture pilote en juin

Avec la chaleur et bientôt l'arrivée de l'été, l'envie de profiter des piscines se fait sentir. Les bassins, fermés depuis deux mois, vont rouvrir progressivement. Mais d'abord, une quinzaine de sites pilotes vont expérimenter de nouvelles mesures. Le centre Ingreo est candidat à Montauban. 

© MaxPPP
Rien ne sera plus pareil cet été autour des bassins des piscines municipales et des centres aquatiques. Le secteur sinistré depuis deux mois avec la crise du coronavirus, s'apprête à reprendre vie. Mais pas dans n'importe quelles conditions. 

Une expérience pilote sur une quinzaine de sites

Accueillir du public cet été tout en respectant le protocole sanitaire, c'est l'objectif du gouvernement, qui a décidé de mener une opération pilote dans une quinzaine de piscines de France. Les noms des sites, la date de cette réouverture anticipée et le détail des mesures devraient être annoncés ce jeudi par le Premier Ministre. 

L'ANDES, l'Association Nationale des Elus en charge du Sport réunie, en visioconférence, ce mercredi à Balma  est chargée de la mise en place de cette expérimentation.

La carte des sites n'est pas encore actée, nous explique son directeur Cyril Cloup. Nous avons beaucoup plus de demandes que de besoins. Le choix sera fait en fonction des capacités et des différents type de piscine. Il faut que tout le monde soit représenté, les villes comme le milieu rural, le privé, le public et l'ensemble du territoire.
 


Le centre Ingreo de Montauban candidat


Le centre Ingreo de Montauban, le 3ème plus grand centre en France, fait partie des quelques 35 candidatures. Selon nos informations, c'est le seul site de Midi-Pyrénées à vouloir tenter la réouverture anticipée. 

Nous avons plusieurs atouts nous dit-on au service des sports de la municipalité. Ce complexe est très récent. Il a été refait il y a seulement quelques années avec un bassin olympique de 50m, des activités de détente et un espace de plein-air qui attire toute la famille.

L'espace Ingreo et Montauban qui se sont d'ailleurs aussi portés candidats pour être ville d'accueil pour les entrainements des nageurs lors des prochains JO de 2024. 

 

Un cahier des charges très strict

Cette expérimentation pilote va débuter au plus tôt en juin. Elle servira de "laboratoire" avec des mesures sanitaires draconniennes. Il faudra notamment réserver une ligne à l'avance, pour une session d'une heure et demie. En fonction du créneau choisi, un bracelet de couleur différente sera distribué. Objectif : avoir quatre fois moins de baigneurs que d'habitude.
 

Mesures sanitaires dans les piscines en Allemagne
Mesures sanitaires dans les piscines en Allemagne © TOBIAS SCHWARZ / AFP



Un sens de circulation sera également mis en place, les vestiaires collectifs fermés, un casier sur deux condamné, tout comme les douches. 
Enfin, le lavage des mains sera obligatoire avant de plonger dans l'eau, et l'accès aux bassins se fera par vagues d'une douzaine de personnes. L'idée étant de préserver 2m2 par nageur. 

3 semaines de test


Pendant 3 semaines, cette expérience pilote très partielle sera étudiée de près par le comité de suivi de l'Association Nationale Des Elus en charge du Sport. 
Une fois les mesures sanitaires validées, elles seront intégrées dans un protocole de réouverture, destiné à l'ensemble des établissements français.

Une réouverture là aussi sous contrôle, tres progressive et qui n'interviendra probablement pas avant la fin du mois de juin. 



 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
natation sport loisirs sorties et loisirs coronavirus santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter