Dengue : un cas autochtone suspecté dans l'Hérault et le Gard

Un cas autochtone de dengue est fortement suspecté dans le Gard et l'Hérault, alerte ce mercredi le Centre national de référence des arbovirus. Une personne en vacances en Occitanie aurait été contaminée dans la région. Une démoustication est en cours. 

Un moustique tigre
Un moustique tigre © CHRISTINE PALASZ/MaxPPP
Un cas autochtone de dengue, maladie tropicale transmissible par le moustique tigre, est très fortement soupçonné par le Centre national de référence des arbovirus ce mercredi 14 octobre. La personne impliquée était en vacances en Occitanie : son état de santé ne présente pas d'inquiétude particulière. Elle a fréquenté le quartier Est du bourg à Cabrières (Gard) et le quartier des facultés à Montpellier (Hérault). Une démoustication ordonnée par l'ARS Occitanie est en cours dans les zones concernées.

Dans l'immense majorité des cas, la dengue est une maladie bénigne, liée à un arbovirus (transmissible par un insecte). Le malade se sent comme pris d'une grippe, avec fièvre, mal de tête et nez qui coule. Des formes plus sévères existent, et peuvent être mortelles : la dengue hémorragique tue encore dans le monde, notamment les jeunes enfants. 

Qu'est-ce qu'un cas autochtone de dengue ?

Selon l'Institut Pasteur, la dengue (aussi appelée 'grippe tropicale') est une maladie virale transmise à l'Homme par la piqûre du moustique Aedes, dont le moustique tigre fait partie. Souvent, la maladie est contractée à l'occasion d'un voyage dans une zone humide. Le cas est dit "autochtone" lorsque le moustique se gorge du sang du voyageur porteur du virus, avant de contaminer une personne sur le sol français par la piqûre d'une femelle.

La situation est-elle inquiétante ?

Selon Pierrick Labbé, professeur à l'Institut des sciences de l'évolution de Montpellier, la situation n'est pas particulièrement préoccupante en Occitanie. "La saison n'est pas propice au développement du moustique tigre. Une fois contaminé, le moustique devient infectant au bout d'une semaine. En période de froid, ils survivent rarement si longtemps. De plus, les services médicaux sont assez réactifs."

Qui doit se signaler à l'ARS Occitanie ?

Les riverains ont reçu une note dans leurs boites aux lettres. Doivent se signaler auprès de l'ARS Occitanie les personnes présentant les symptômes suivants : 

• une fièvre élevée (>38,5°C) d’apparition brutale
• associée à au moins un autre signe clinique tel que des maux de têtes, des douleurs musculaires, articulaires ou lombaires
• et en l’absence de toux, écoulement nasal, maux de gorge, difficultés respiratoires ou plaies infectées.

Pour se signaler auprès de l’ARS : numéro gratuit 0 800 301 301, ars31-alerte@ars.sante.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moustique tigre santé société