• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Départementales : Jean Denat adoube Denis Bouad pour lui succéder dans le Gard

Nîmes - Jean Denat Président sortant (PS) du Conseil général du Gard - 31 mars 2015. / © F3 LR
Nîmes - Jean Denat Président sortant (PS) du Conseil général du Gard - 31 mars 2015. / © F3 LR

Si le Gard est quasi certain de rester socialiste, au 3e tour des Départementales, avec 11 cantons à gauche, 10 à droite et 2 FN, il y aura changement de président, puisque le sortant, Jean Denat, n'a pas été réélu. Denis Bouad est candidat à gauche et Laurent Burgoa à droite. Verdict jeudi matin.

Par Fabrice Dubault


C'est un Jean Denat rempli d'émotion qui a reçu la presse ce mardi matin, dans ce qui est pour un jour encore, son bureau de président du Conseil général du Gard.
Battu dimanche, dans son fief de Vauvert, il est revenu sur les raisons de sa défaite. Porosité de la droite avec le Front National en petite Camargue et absence d'union avec le Front de gauche local.

Le président sortant a aussi dévoilé que le socialiste Denis Bouad serait bien le candidat officiel de la gauche pour lui succéder, après le retrait de la candidature d'Alexandre Pissas, élu DVG de Bagnols-sur-Cèze.

Denis Bouad, réélu dimanche dans le canton d'Uzès était jusque là, premier vice-président du conseil général du Gard.

Nîmes : Jean Denat passe le relais départemental à Denis Bouad
Reportage F3 LR : J.Curato et V.Banabéra

A l'avenir, Jean Denat se verrait bien en chef d'orchestre du PS gardois. La fédération socialiste du département est toujours sous tutelle. Elle a besoin d'un rassembleur pour contrer un FN en progression, mais aussi pour affronter les échéances qui approchent, notamment les Régionales de décembre 2015.

Jean Denat n'aura été que 6 mois président du Conseil général du Gard. Son successeur sera élu jeudi matin.

La droite présentera aussi un candidat

A droite, l'UMP présentera Laurent Burgoa, élu dimanche, conseiller départementale du canton de Nîmes 3, avec 64.58%.
Et le FN a refusé de s'exprimer sur sa position jeudi.

"Je n'attends rien du FN", a affirmé Laurent Burgoa, chef de file de l'Union de la droite.


En dépit de la consigne nationale du "ni-ni" de Nicolas Sarkozy, la droite gardoise avait appelé à voter à gauche au second tour, quand elle était éliminée.

L'élection du président du conseil départemental du Gard aura lieu jeudi matin, vous pourrez la suivre, en direct, sur notre site internet.


La composition de l'Assemblée départementale du Gard
Hémicycle départementales 2015 Gard
Hémicycle départementales 2015 Gard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

A Carcassonne, de l’électricité bientôt produite grâce au fleuve Aude ?

Les + Lus