Deux chefs de l'Hérault et du Gard disputeront la coupe du monde de sushi au Japon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Bonnet
Au centre avec sa casquette verte, Thibault Latour, cinquième au championnat de France de sushi 2019 et chef du Wasabi Sushi Bar à Nîmes.
Au centre avec sa casquette verte, Thibault Latour, cinquième au championnat de France de sushi 2019 et chef du Wasabi Sushi Bar à Nîmes. © Versa RP

C'est le rendez-vous mondial de la gastronomie japonaise. La coupe du monde de sushi aura lieu du 22 au 23 août prochain à Tokyo. Au sein de l'équipe de France, deux régionaux : le Biterrois Ping Zhang et Thibault Latour, jeune chef à Nîmes.

C'est une coupe du monde très sérieuse que disputeront les professionnels de la restauration japonaise. Au total, 40 participants du monde entier vont tenter de remporter le titre décroché par la Malaisie l'an dernier : être sacré meilleur chef sushi au monde.

Parmi les compétiteurs, 5 Français sélectionnés pour composer l'équipe nationale, dont 2 chefs du Languedoc. L'enjeu, c'est bien sur de finir en tête. L'an dernier, la France avait terminé vice-championne du monde.
 

Deux chefs sushi du Languedoc


Voilà la composition de l’équipe de France à l'issue des sélections nationales :
 
  • Emanuel Bombardier, champion de France de sushi 2019 et chef  à Paris
  • Yann Rousselot, Versailles, champion de France de sushi 2018 et chef traiteur à Versailles
  • Ping Zhang, vice-champion de France de sushi 2019 et chef à Béziers
  • Mickaël Pankar, Angers, troisième du championnat de France de sushi 2019 et chef  à Angers
  • Thibault Latour, cinquième du championnat de France de sushi 2019 et chef à Nîmes

Les candidats sont encadrés par le chef Eric Ticana, entraineur de l’équipe de France de sushi, vice-champion du monde de sushi (2016 et 2017) et chef à Chessy.

Concernant le finaliste gardois, Thibault Latour,  c'est un autodidacte qui à commencé à 25 ans dans un restaurant asiatique à Paris. Il a ouvert son premier restaurant de sushis à Nîmes il y a 16 ans, rue des Petits souliers.
Thibault a tenté 3 fois la selection nationale. La troisième fois, c'est la bonne ! 

Quant à Ping Zhang, qui s'est illustré en montant sur le podium lors du championnat de France de sushi, il officie dans la cuisine du restaurant Osakaya, à Béziers.


5 épreuves au programme de la coupe du monde

5 épreuves en deux jours, dont certaines éliminatoires et toutes très délicates:
  • préparation du poisson
  • découpe en feuille du radis blanc
  • découpe de sashimi
  • réalisation d'un plateau de 35-45 pièces en moins de 45 minutes
  • l'assiette créative, totalement libre.

Et la consécration, pour nos deux chefs sushi, serait bien sur une première place pour la France à l'issue de la Coupe du Monde de Tokyo.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.