COVID. Pas de nouvelles mesures de confinement en Occitanie, le gouvernement prendra sa décision dans une semaine

Après le confinement de Nice (Alpes-Maritimes) et de Dunkerque (Nord), il est clair que la situation sanitaire sur le front du Covid se dégrade. Mais jeudi 25 septembre, le Premier ministre, Jean Castex, n'a annoncé aucune nouvelle mesure. Le gouvernement reporte sa décision au 6 mars prochain.

Le Premier ministre, Jean Castex, prendra la parole jeudi 25 février à 18 heures sur la situation sanitaire du Covid en France
Le Premier ministre, Jean Castex, prendra la parole jeudi 25 février à 18 heures sur la situation sanitaire du Covid en France © PHOTOPQRSUD OUESTMAXPPP

"La situation sanitaire de notre pays s'est dégradée". Le constat est celui du Premier ministre, Jean Castex, lors d'une allocution le 25 février 2021.

Le variant anglais concerne désormais la moitié des personnes malades du Covid en France. La circulation virale s’accélère dans le Nord, en Ile de France, dans l’Est et dans le Sud-est de la France. Pourtant, Jean Castex veut éviter à tout prix un nouveau confinement. 

"Un confinement peut être nécessaire mais pas anodin" selon le chef du gouvernement. Afin d'éviter cette situation et une nouvelle flambée épidémique, les territoires où le virus circule le plus seront placés en vigilance renforcée accompagnés de mesures de "freinage" décidées localement. Un point sera effectué la semaine prochaine après concertation pour une éventuelle application dès le 6 mars.

Au début du mois, l'Occitanie appartenait aux régions les plus touchées par le variant anglais. Au 27 janvier au moins 14% des malades du Covid-19 en France étaient touchés par un variant du virus. Ce taux montait à 20,2% en Occitanie. Près d'un mois plus tard, ces formes du Coronavirus n'ont cessé de progresser. Comme le montre la carte, ci-dessous, le variant anglais représente 30 à 50 % des tests positifs dans les départements des Hautes-Pyrénées, de la Haute-Garonne et du Gard.

Face à l'affluence touristique de ces derniers jours dans les stations de ski de Haute-Garonne les autorités ont estimé qu'il était nécessaire d'orrganiser "une action de dépistage collectif afin de lutter contre la circulation de la Covid-19".

En revanche, les variants brésiliens et sud-africains restent largement minoritaire, comme vous pouvez le constater ci-dessous : 

En parallèle, le nombre de patients hospitalisés connait une légère hausse. Cette tendance n'avait plus été constatée depuis près d'un mois. 

Selon les derniers chiffres de l'ARS, 184 000 tests ont été effectués en région Occitanie au cours des sept derniers jours. 4,9% de ces tests se révèlent en moyenne être positifs

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société