Documentaire « On l’appelait Roda » : portrait d’Etienne Roda-Gil, un des plus grands paroliers de la chanson française

Charlotte Silvera nous livre un portrait passionnant d'Etienne Roda-Gil, célèbre parolier du XXème siècle. Presque deux heures de témoignages, de récits, agrémentés de textes et de chansons, avec la participation des plus grands interprètes de la chanson française.

Etienne Roda-Gil avec Vanessa Paradis
Etienne Roda-Gil avec Vanessa Paradis © Charlotte Silvera

Revoir le documentaire 

Documentaire "On l'appelait Roda"

Etienne Roda-Gil est l'un des plus grands paroliers du XXème siècle. Une plume extraordinaire, consacrée à écrire les textes des artistes qui comptent parmi les plus grands interprètes de la chanson française : Juliette Gréco, Julien Clerc, France Gall, Vanessa Paradis, Johnny Halliday, ou encore Barbara, Mort Schuman, Claude François, Christophe, et tant d’autres.

Combien d’artistes, l’homme à t-il révélé ? Combien de vocations accomplies grâce au talent de son esprit créateur ? Même si, Etienne Roda-Gil ou Roda comme on l’appelait, était un homme de l’ombre.

Un jour où l’autre, chacun de nous a fredonné ses chansons ou dansé sur elles, sans savoir qu’elles étaient d'Etienne Roda-Gil.

Charlotte Silvera, réalisatrice du documentaire

« Roda léguait les mots et la poésie » précise la chanteuse et comédienne, Vanessa Paradis « Moi je donne un ruisseau. Si derrière ça, tu as, la mélodie et le grain de voix, tu fais un fleuve » confie le parolier à la cinéaste et amie, Charlotte Silvera.

A son actif, un répertoire de plus de 700 chansons comme le parisien « Joe le taxi », les engagées « cavalerie », et « lac Majeur », l’indétrônable « Alexandrie, Alexandra » ou encore le célèbre et très populaire : "lundi au soleil".

Extrait du documentaire "On l'appelait Roda" où le parolier raconte sa vision de la chanson populaire

Des poèmes, des chansons d’amour et des textes engagés. Un immense talent qui nous a fait rêver tant de fois, pour des chansons indémodables, qui font encore vibrer aujourd'hui.

Il y a un moteur infaillible, c'est l'amour

Etienne Roda-Gil

Etienne Roda-Gil est né à Septfonds, en 1941, dans un camp de réfugiés près de Montauban en Tarn-et-Garonne. De parents républicains espagnols, fuyant la dictature de Franco, il éprouve une adoration constante et une admiration sans faille pour son père. Combattant et résistant, il avait intégré la 2ème division blindée (2ème DB), les premiers à entrer dans Paris en Août 1944, pour libérer la ville des allemands et la France du nazisme. Ce pan de l'histoire familiale, espagnole et française, « C’est l’histoire de sa vie » précise Julien Clerc « et souvent la toile de fond de son inspiration » déclare t-il.

Fidèle à son histoire, Etienne Roda Gil était un homme engagé. Décrit comme généreux, amical, mais aussi, impétueux, écorché, complexe ou mystérieux. L’homme public à l’esprit vif, ne laissait personne indifférent.

Le documentaire de Charlotte Silvera rend hommage à la créativité de ce « poète industriel » comme il aimait à se nommer. Un incroyable visionnaire et témoin de son temps. Des entretiens brutalement interrompus par la disparition de Roda-Gil le 28 mai 2004.

Les artistes et personnalités qui l’ont bien connu comme Julien Clerc, Juliette Gréco, Vanessa Paradis, Louis Bertignac, Gilles Deleuze, Philippe Sollers, Jean-Claude Petit, Sophie Marceau, ou encore Roger Waters, bassiste, membre et cofondateur des Pink Floyd - témoignent de la place considérable qu’Etienne Roda-Gil a tenu dans le milieu de la chanson du XXème siècle. Ils nous racontent ses textes devenus leurs chansons et apportent leur regard et témoignage sur l’homme et l’ami qu’il était.

"Je veux être utile à vivre et à rêver"

Paroles d' Etienne Roda-Gil (album "Utile" interprété par Julien Clerc)

Un voeu exaucé. Des chansons ancrées dans nos mémoires. Des mélodies qui nous feront toujours rêver d'un temps, où peut-être tout était encore possible. Une époque révolue, dont la trace éternelle, accompagnera nos vies, encore longtemps. 

« On l’appelait Roda »
Un film de Charlotte Silvera
Une production Liberté Films

Diffusion sur France 3 Occitanie, le lundi 26 avril 2021, à 22h55

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture médias économie télévision littérature livres musique