• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Elections européennes : Beaucaire, Béziers, Castelsarrasin, Moissac, le RN conforte ses bastions en Occitanie

Avec 25,68% des voix en Occitanie, la liste Rassemblement national arrive nettement en tête. La palme revient à Beaucaire (Gard) avec 47,83 % des voix dont le maire est Julien Sanchez. / © Sebastian Kunigkeit/dpa/picture-alliance/MaxPPP
Avec 25,68% des voix en Occitanie, la liste Rassemblement national arrive nettement en tête. La palme revient à Beaucaire (Gard) avec 47,83 % des voix dont le maire est Julien Sanchez. / © Sebastian Kunigkeit/dpa/picture-alliance/MaxPPP

Avec 25,68% des voix en Occitanie, la liste Rassemblement national arrive nettement en tête. La palme revient à Beaucaire (Gard) avec 47,83 % des voix. Mais à Béziers, Castelsarrasin, Moissac et plus généralement dans les Pyrénées-orientales ou le Gard, le parti de Marine Le Pen cartonne. 

Par Olivier Le Creurer

47,83% à Beaucaire

A Beaucaire (Gard), ville gérée par le Rassemblement national, le parti de Marine Le Pen confirme son ancrage avec 47,83% des voix, soit 22,09% des inscrits. Le maire Julien Sanchez peut se sentir conforter à moins d'un an des élections municipales. La liste LREM arrive en 2è position, mais très loin derrière avec 11,82%. La liste de Jordan Bardella recueille 2363 voix contre seulement 584 pour celle de Nathalie Loiseau. 

A noter néanmoins que le score du Rassemblement national à Beaucaire est légèrement en retrait par rapport aux élections européennes de 2004 (49,55%). En pourcentage mais pas en voix: + 202. Dans le département du Gard, RN obtient 31,99% avec des scores également importants à Bagnols-sur-Cèze (34,79%) et Quissac (32,92%). Gilbert Collard, 15ème sur la liste, est élu.
 

37,6% à Béziers


A Béziers (Hérault), Robert Ménard avait appelé à soutenir la liste Rassemblement national.
Il appelle à s'unir avec les Républicains.

Aujourd'hui plus que jamais,  demain pour les municipales, après-demain pour les présidentielles, il faut l'union avec les Républicains

"Aujourd'hui plus que jamais,  demain pour les municipales, après-demain pour les présidentielles... " J'ai parfois l'impression en entendant, Laurent Wauquiez, d'entendre la droite la plus bête du monde", s'insurge le maire de Béziers.
Là aussi, l'ancrage est réel, le RN arrive nettement en tête avec 37,6%, deux points de plus qu'en 2014. LREM arrive en 2ème position (17,6%) devant EELV (8,56%). Comme à Nîmes, Les Républicains s'effondrent (8,56%). Dans le département de l'Hérault, RN bascule en tête (28,58%) avec des pointes également à Lunel (35,63%), Sète (30,65%) et La Grande-Motte (30,45%). 20ème sur la liste, France Jamet est réélue. 
 

Les Pyrénées-orientales, 1er parti frontiste en Occitanie


Les Pyrénées-orientales n'est plus le premier parti frontiste en France, nettement devancé par l'Aisne (39,95%) ou le Pas-de-Calais (38,07%) par exemple, mais il le reste pour l'Occitanie avec 33,14%. Mais RN perd presque 6 points entre 2014 et 2019 à Perpignan (35,89% contre 30,10%). Un signal pour Louis Alliot, candidat aux futures municipales ? A noter ici également le score très bas de la liste LR (7,66%). "J'ai battu Alliot et pour s'opposer à lui, il faut une alliance des Républicains, des centristes et d'En Marche," analyse le maire LR, Jean-Marc Pujol.

Les villes du littoral apporte un fort soutien au RN: comme au Barcarès (46,82%), Canet-en-Roussillon (35,22%), Argelès-sur-mer (33,73%) et Leucate (35,86%) dans l'Aude.

Dans l'ex Midi-Pyrénées, l'ancrage est fort en Tarn-et-Garonne à Castelsarrasin (36,96%) ou le RN fait mieux qu'en 2004 et Moissac (34,95%), plus 5 points par rapport à 2014. Dans le Tarn, Graulhet place le RN en tête avec 32,58%.


Pour retrouver tous les résultats, utilisez notre moteur de recherche:
 
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Me Alain Ottan avocat défense

Les + Lus