La France en vrai

Le lundi soir vers 23h. Un mercredi par mois après Enquêtes de région.
Logo de l'émission La France en vrai

Liberté, égalité, fierté : 50 ans de pride ! un documentaire à voir ce soir sur France 3

Marche des Fiertés à Paris / © Stéphanie Roque et Vincent Autin
Marche des Fiertés à Paris / © Stéphanie Roque et Vincent Autin

La marche des fiertés fête ses 50 ans ! Le documentaire de Stéphanie Roque revient sur l'histoire de la communauté LGBT depuis Stonewall aux Etats Unis, point de départ du mouvement de résistance LGBT, jusqu'à nos jours, dans divers endroits comme à Montpellier. A voir lundi 16 décembre à 22h55.

Par Guiseppin Marie-France

Revoir l'émission

Les marches des fiertés, ou pride, ont 50 ans.

50 ans de lutte, de discrimination mais aussi d'avancées; parmi lesquelles le vote sur le mariage homosexuel en France ou la PMA pour les couples de lesbiennes.

Extrait
Extrait du documentaire Liberté, égalité, fierté

L'avancée des droits LGBT (sigle de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre) est intimement liée à ces manifestations pourtant festives et colorées. Souvent décriées, les pride restent aujourd'hui, de l'aveu même des associations, le 1er acte militant que pose la communauté LGBT.

Ce documentaire s'intéresse à l'émergence de ces marches.

Des émeutes du bar du Stonewall en 1969, à New York, d'abord. 3 nuits d'affrontements avec la police au coeur d'une Amérique puritaine et conservatrice. Puis, la 1ère marche dès 1970; la fierté et les débuts de la visibilité.

En 2019, à l'heure des commémorations de Stonewall, où en est le mouvement ? Les marches sont-elles encore aujourd'hui utiles ?

Vincent Autin, 1er marié gay de France, est un militant de la 1ère heure. Avec lui, nous partons à la rencontre des organisateurs de pride et des militants de New York, de Beyrouth, de Téhéran, de Toulouse etc.. Des hommes et des femmes pour qui Stonewall reste le marqueur indélébile de la reconnaissance de leurs droits, le symbole de leurs luttes. Une lutte plus que jamais d'actualité alors que 77 pays criminalisent toujours l'homosexualité en 2019.

Un film écrit par Stéphanie Roque et Jean-Christophe Chatton
Réalisé par Stéphanie Roque

Une coproduction, France Télévisions, Bienvenue Production, Aller-Retour Prod
De gauche à droite : Vincent Autin, Pauline Louvet (cadreuse), stéphanie Roque, co-auteur et réalisatrice du documentaire Liberté, égalité, fierté et Omid Iravanipour (militant iranien). / © Vincent Autin
De gauche à droite : Vincent Autin, Pauline Louvet (cadreuse), stéphanie Roque, co-auteur et réalisatrice du documentaire Liberté, égalité, fierté et Omid Iravanipour (militant iranien). / © Vincent Autin

Stéphanie Roque, co-auteur et réalisatrice du documentaire

Pur produit de l'information, Stéphanie Roque est passée par les chaines TF1/LCI en région Occitanie puis à Paris où elle est installée depuis trois ans.

La rencontre avec les gens et le terrain restent, encore aujourd'hui, sa principale motivation. Mais la crise sociale, économique et identitaire que traverse la France aujourd'hui l'ont poussée à réfléchir à la manière dont elle voulait continuer à exercer sa profession.

Donner du sens à son métier, porter des sujets sociétaux, vouloir faire bouger les lignes à son humble niveau...Ce sont aujourd'hui ses aspirations de journaliste engagée et citoyenne. Et le documentaire est, selon elle, la plus belle des expressions journalistiques.

"Il est placardé sur le fronton des mairies ou inscrit sur nos vieilles pièces de monnaie. Nous le répétons à l'envi, l'entendons à chaque discours politique. "Liberté, Égalité, Fraternité" est une belle utopie.

Dans les faits, 55% des Français se reconnaissant comme LGBT ont subi, au moins, une agression au cours de leur vie. Le vivre ensemble ne fonctionne pas à une époque où la société se durcit, où les Français.

C'est la raison pour laquelle ce documentaire sur 50 ans de marche, de lutte pour les droits LGBT fait sens pour moi. Il parle avant tout d'amour, mas aussi d'égalité, de fraternité et d'espoir. Et, bien sûr, plus que tout, il parle de fierté... Celle d'une communauté qui ne veut plus être stigmatisée, une communauté qui veut vivre au grand jour"