L'ex-comptable du PS du Gard condamnée à deux ans de prison pour détournement de fonds

Nathalie Bouvet à son arrivée au tribunal de Nîmes / © France3LR
Nathalie Bouvet à son arrivée au tribunal de Nîmes / © France3LR

Nathalie Bouvet a été reconnue coupable d'avoir détourné 377 000 euros des caisses du PS du Gard entre 2007 et 2012. Elle a été condamnée à deux ans de prison dont un avec sursis. Son mari Georges Bouvet coupable de recel est condamné à 6 mois d'emprisonnement avec sursis.

Par Laurence Creusot

Nathalie Bouvet comparaissait devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour avoir détourné de l'argent des caisses de la fédération PS du Gard.
En 5 ans l'ancienne comptable a subtilisé à son profit 377 000 euros soit près de 5 600 euros par mois.

L'ancienne comptable a été condamnée à deux ans de prison dont un avec sursis.
Elle avait reconnu les faits en décembre 2012 lorsque l'affaire a éclaté.
Son mari Georges Bouvet qui plaidait la relaxe et niait être au courant des agissements de sa femme, a été condamné pour recel à six mois d'emprisonnement avec sursis.

Soulagée

Nathalie Bouvet a déclaré être soulagée à la sortie du tribunal après l'énoncé du jugement vers 15 h 30.
Pendant l'audience l'ex-comptable a expliqué qu'elle n'avait pas vraiment conscience de ses dépenses.
"C'était devenu une addiction" selon ses termes.
Les dépenses portaient sur des achats de vêtements de marque des repas aux restaurants, la rénovation d'un appartement, des voyages.
L'audit commandé par la fédération du parti socialiste avait fait état de 320 fausses factures.
Le mari de Nathalie Bouvet qui bénéficiait de ce changement de niveau de vie a expliqué de son côté qu'il n'avait rien remarqué et qu"il n'était au courant de rien.

Dès 2006

L'affaire avait éclaté fin 2012 après une plainte du secrétaire de la fédération socialiste du Gard, Stéphane Tortajada, à l'encontre de Nathalie Bouvet, 47 ans qui y travaillait.
L'enquête, avait abouti à la mise en examen de Mme Bouvet pour abus de confiance, faux en écriture et détournement de fonds, après que l'ex secrétaire eut reconnu les faits. Son mari Georges Bouvet, 50 ans, avait été mis en examen pour recel, ce qu'il a toujours contesté.

Un voyage au Sénégal

"Vous viviez avec un confort presque ministériel (...) il y avait aussi des voyages, avec parfois des membres de votre famille ou des amis : Tunisie, Brésil, Grèce, Les Baléares. En décembre 2012, vous êtes même partie au Sénégal, un voyage à plus de 4.000 euros au frais de votre employeur, alors que vous étiez en arrêt maladie !", a détaillé le président du tribunal correctionnel, Jean-Pierre Bandiera.
"Vous vous êtes également offert, au frais du parti socialiste la rénovation d'un appartement pour un montant de 30 à 40.000 euros et ainsi, pendant 6 ans, vousavez détourné 377.000 euros", a dit le président.
Mme Bouvet s'est défendue en disant que "c'était plus fort" qu'elle. "C'est devenu une addiction", a-t-elle dit. Son mari a affirmé ne s'être "douté de rien".

Une récidiviste

Le président du tribunal a rappelé que Mme Bouvet était récidiviste en la matière: "Vous étiez bénévole à la jeune chambre économique d'Alès entre 2005 et 2006, période au cours de laquelle vous avez détourné plus de 20.000 euros".
Mme Bouvet a par ailleurs été condamnée à trois ans de mise à l'épreuve et 40.000 euros d'amende et M. Bouvet à 10.000 euros d'amende.

Et le comptable en titre ?

"Elle plaide coupable, addiction ou pas, je ne sais pas mais c'est intolérable : cet argent était celui des militants, de l'argent public", a plaidé Me Jean-Robert Phung, l'avocat du PS du Gard soulignant "l'extravagance de cette affaire de détournement qui a duré 6 ans, sans que le comptable de la fédération PS du Gard ne s'en rende compte".
Une plainte sera déposée contre à lui, a précisé l'avocat Jean-robert Phung
Pour Me Patrick Théron, qui défendait Mme Bouvet, si le comptable "avait fait son boulot, au premier bilan en 2007, on aurait découvert le pot-aux-roses et les conséquences auraient été limitées".


A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus