• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Exonération des impôts locaux : crise de nerfs au Trésor Public ?

Pagaille en perspective aux impôts ? / © France 3 Midi-Pyrénées
Pagaille en perspective aux impôts ? / © France 3 Midi-Pyrénées

Les retraités modestes assujettis pour la première fois aux taxes foncières et d'habitation en seront finalement exonérés. Un imbroglio fiscal et la panique en perspective au Trésor Public pour comprendre ce qu'il faut payer ou comment se faire rembourser.

Par Marie Martin

Les 250.000 retraités modestes qui ont reçu des avis d'imposition de plusieurs centaines d'euros pour leur taxe d'habitation et leur taxe foncière en sont finalement exonérés en 2015.

L'annonce puis le rétro-pédalage ont provoqué une certaine confusion chez les personnes concernées, d'autant qu'elles ont déjà reçu leurs avis. 
La région Midi-Pyrénées n'échappe pas à la règle et dans les bureaux du Trésor Public, on s'inquiète de ce que ce recul sur la fiscalité va engendrer comme travail supplémentaire.

Luc Truffert et Jean-Luc Pigneux, de France 3 Midi-Pyrénées, sont allés à la rencontre des contribuables et des agents du Trésor Public : 

Remboursement impôts locaux et taxes foncières
Le remboursement des impôts locaux et des taxes foncières pour les retraités les plus modestes provoque un certain flottement au Trésor Public. - Luc Truffert et Jean-Luc Pigneux

 

Ce qu'il faut faire...

Vous n'avez pas encore payé : 

Ne tenez pas compte des avis que vous avez reçu puisque vous êtes dispensé de payer. Exonéré en 2014, vous l'êtes également cette année.

Vous avez déjà payé : 

Là encore, pas de démarche particulière, vous serez automatiquement remboursé dans les premiers mois de 2016. Un courrier devrait vous petre envoyé au mois de janvier, avant un avis de dégrèvement. Le remboursement sera effectué dans les jours qui suivent, par virement ou chèque.

Vous avez payé et vous voulez être remboursé au plus vite :

A partir du 9 novembre, contactez le centre des impôts (par mail, courrier, téléphone, ou visite physique) afin d’être remboursé dans un délai (théoriquement) de trois semaines.

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus