• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Feria des vendanges à Nîmes : deux oreilles pour le solo de Sébastien Castella

Nîmes - Sébastien Castella, torero unique de la corrida de samedi face à 6 toros - 17 septembre 2016. / © maxppp
Nîmes - Sébastien Castella, torero unique de la corrida de samedi face à 6 toros - 17 septembre 2016. / © maxppp

Corrida évènement de cette feria des vendanges à Nîmes, le solo de Sébastien Castella face à six toros de l'élevage d'Adolfo Martin a permis, samedi, au maestro biterrois de couper deux oreilles. Il y avait 11.000 spectateurs.

Par Fabrice Dubault


L'Héraultais a pu montrer son potentiel face à des adversaires de redoutable réputation


Combattu pour la première fois par un seul matador, ce bétail, de belle présentation, a étalé des tempéraments très divers. Si l'un des pensionnaires de l'élevage a exprimé une précieuse noblesse (le deuxième), un autre une spectaculaire bravoure à la pique (le quatrième), l'ensemble a, hormis sa morphologie typique et sa présence irréprochable en piste, montré des caractères violents ou compliqués nécessitant une vigilance permanente.

Feria des vendanges à Nîmes : deux oreilles pour le solo de Sébastien Castella
Corrida évènement de cette feria des vendanges à Nîmes, le solo de Sébastien Castella face à six toros de l'élevage d'Adolfo Martin a permis, samedi, au maestro biterrois de couper deux oreilles. Il y avait 11.000 spectateurs. - F3 LR - Reportage : D.Moine et P.Trouillet

Après un premier combat face à un toro manquant de force, Sébastien Castella, devant ses adversaires suivants, a proposé aux aficionados toute la panoplie de ses ressources avec des succès divers certes mais avec un pouvoir toujours présent et une sincérité jamais prise en défaut.
Composant une magnifique faena devant le deuxième Adolfo Martin devant lequel il a servi des passes de muleta d'un puissant impact, toréant avec lenteur et souplesse, puis instrumentant un cinquième combat de grande intensité, le maestro français, deux heures trente-cinq durant, a dominé toutes les situations, et donné l'image d'une technique et d'une domination souveraine.

Arènes de Nîmes : deuxième corrida de la feria des vendanges

Sébastien Castella unique matador: silence, une oreille, un avis avec saluts, un avis avec saluts, un avis avec une oreille et un avis avec applaudissements
Bétail: six toros de l'élevage d'Adolfo Martin, de présentation irréprochable et possédant des caractères très divers
Temps: ciel dégagé puis clairsemé  
Entrées: 11.000 spectateurs

Sur le même sujet

Hérault : l'école de Montblanc près de Béziers occupée par des parents d'élèves

Les + Lus