Cet article date de plus de 5 ans

Feria des vendanges à Nîmes : quatre oreilles pour la novillada d'ouverture

Pour le rendez-vous inaugural de la feria des vendanges à Nîmes, les novilleros Manolo Vanegas (deux oreilles), Andy Younes et le Nîmois Tibo Garcia (une oreille chacun), ont récolté vendredi les premiers trophées du week-end.

Pour ce levé de rideau, l'intérêt a été soutenu tout au long des combats. Grâce d'abord au bétail de l'élevage français San Sebastian qui a fait à cette occasion sa présentation à Nîmes. De remarquable morphologie, les six pensionnaires de cette ganaderia ont montré de la mobilité, de la caste et le plus souvent de la bravoure à la pique. Des débuts qui ont manifestement séduit les aficionados.

Face à ce lot, les jeunes toreros se sont employés sans relâche pour mettre en lumière leur personnalité


Le Vénézuélien Manolo Vanegas a confirmé dans ses deux combats sa maturité, le large éventail de son répertoire, son sang-froid et sa maîtrise, composant des faenas d'un beau relief.
Pour l'Arlésien Andy Younes, nouvelle démonstration de vaillance. Avec une muleta bien conduite d'abord, puis en étalant une détermination particulièrement exprimée, il a donné de belles images d'engagement et de sincérité.

Toréant pour la première fois dans sa ville, le Nîmois Tibo Garcia a également connu une journée positive. Méritoires de bout en bout, ses combats dans des faenas soignées ont montré toute sa décision et son application dans des séries de muleta bien dirigées.

durée de la vidéo: 02 min 07
Feria des vendanges à Nîmes : le Nîmois Tibo Garcia lors de la novillada ©F3 LR

Arènes de Nîmes: novillada d'ouverture de la feria des vendanges
Manolo Vanegas: une oreille et un avis avec une oreille
Andy Younes: tour de piste et une oreille
Tibo Garcia: un avis avec saluts et une oreille

Bétail: novillos de l'élevage français San Sebastian, d'une remarquable présentation et possédant de la caste
Temps: ciel couvert 
Entrées: 3.000 spectateurs environ
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féria de nîmes culture fêtes locales tauromachie tourisme économie sécurité société