Fram négocie une cession au groupe Karavel-Promovacances

Le voyagiste toulousain Fram, vit les heures les plus difficiles de son existence. Alors que l'agence prévoit de déposer son bilan jeudi, en plein milieu des vacances scolaires, elle négocie actuellement une cession au groupe de voyage en ligne Karavel-Promovacances. 

FRAM a été créé à Toulouse en 1949
FRAM a été créé à Toulouse en 1949 © Maxppp
Alors que Fram a annoncé son dépôt de bilan imminent, jeudi en même temps que la réunion d'un Comité d'entreprise exceptionnel (CEE), le voyagiste négocie en ce moment une cession au groupe Karavel-Promovacances et son actionnaire LBO France, selon un communiqué de la société. Créée en 2000 l'agence Karavel avait elle-même racheté sa marque principale Promovacances en 2001.

 

D'abord un dépôt de bilan

Le nom de ce repreneur potentiel n'est pas une surprise puisqu'il y a quelques semaines, alors qu'une entreprise chinoise HNA s'était retirée des négociations, Karavel-Promovacances était la seule entreprise a faire une offre de reprise. Si cette reprise semble être une aubaine pour éviter le dépôt de bilan prévu jeudi, le voyagiste en ligne avait cependant imposé, lors des premières négociations, un dépôt de bilan préalable comme condition de reprise. 

 

Vers une reprise d'activité ?

Créé en 1949 à Toulouse, Fram est un des plus gros voyagistes nationaux. Il a transporté plus de 50.000 personnes. Mais l'agence de voyage se trouvait en difficulté depuis le début du printemps arabe, et a subi de plein fouet les conséquences des actes perpétrés par les groupes islamistes au Maghreb ces dernières années. Selon la direction, cette reprise mettrait Fram sous la coupe d'un industriel expérimenté, de poursuivre l'activité et de conserver la majorité des emplois. Ce projet de cession se fera sous le contrôle du tribunal de commerce de Toulouse. 

Voir ici le reportage de Marie Martin et Christian Bestard :
durée de la vidéo: 01 min 43
Fram confirme négocier une cession au groupe Karavel-Promovacances

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie société