• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : une cellule de crise pour les entreprises sinistrées

57 entreprises sinistrées sont d'ores et déjà recensées par la cellule de crise, à Nîmes.
57 entreprises sinistrées sont d'ores et déjà recensées par la cellule de crise, à Nîmes.

Parmi les victimes des dernières inondations, des entreprises qui subissent non seulement des dégâts matériels, mais aussi souvent, une perte d'activité du fait des intempéries. Pour les aider, la chambre de métiers et de l'artisanat du Gard a mis en place une cellule de crise.

Par Sylvie Bonnet


Plus d'une cinquantaine d'entreprises gardoises ont d'ores et déjà signalé qu'elles sont sinistrées depuis les dernières intempéries. Des signalements recueillis par la chambre de métiers et de l'artisanat du Gard qui vient en aide aux professionnels.

Répertorier les sinistrés

Depuis lundi, une dizaine d'agents de la chambre des métiers du Gard enregistrent les différents sinistres et font une première évaluation des dégâts. Il s'agit tout d'abord de faire un tour complet des professionnels et d'estimer le montant du préjudice. Il faut prendre en compte le matériel dégradé, mais aussi les éventuels stocks détruits et le retard d'activité s'il est mesurable.

Formalités administratives et fonds d'urgence

L'aide administrative de la chambre de métiers et de l'artisanat du Gard n'est pas négligeable. Difficile, après une inondation, de mettre la main sur les papiers et de se pencher sur les formalités administratives alors qu'on est encore dans le stress des pertes subies. De plus, ces formalités peuvent déboucher rapidement sur des aides. C'est en tout cas ce qu'espère la chambre des métiers qui réclame des fonds d'aide d'urgence à la région et à l'Etat. Enfin, on sait que les demandes aux assurances sont cadrées dans le temps par un calendrier et la reconnaissance de catastrophe naturelle. Autant d'éléments que les entreprises touchées, sur le terrain, ont parfois du mal à maîtriser. 

A Nîmes, Pascaline Arisa et Eric Mangani ont enquêté.
Cellule de crise pour les artisans du Gard
Pascaline Arisa et Eric Mangani ont enquêté.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus