Gard : le détenu qui s'était évadé grâce à un commando armé vient d'être arrêté

Une opération commando a permis l'évasion du détenu devant le palais de justice de Tarascon, le 28 janvier 2019. / © Mélior Mouamma
Une opération commando a permis l'évasion du détenu devant le palais de justice de Tarascon, le 28 janvier 2019. / © Mélior Mouamma

Un Nîmois s'était évadé, le 28 janvier 2019, grâce à l'intervention d'un commando armé devant le palais de justice de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône. Il a été arrêté ce jeudi 25 juillet matin à Concoules, dans le Gard.

Par M.S. avec AFP

Sa cavale aura duré un peu plus de six mois. Lofti Boussouak, un Nîmois âgé de 27 ans et détenu au centre pénitentiaire de Béziers, a été interpellé ce jeudi 25 juillet, à Concoules, près d'Alès. Des perquisitions sont en cours actuellement. D'autres individus auraient également été placés en garde à vue.  

Un mode opératoire très violent

Le prévenu s'était évadé le 28 janvier 2019 grâce à l'intervention d'un commando. Vers 8h30, deux malfaiteurs "lourdement armés" avaient fait irruption aux abords du palais de justice. Face à eux, trois agents de l'administration pénitentiaire qui escortaient le détenu du centre pénitentiaire de Béziers. L'un avait reçu des coups, un autre avait été touché par des éclats de verre. Cette évasion spectaculaire avait notamment été filmée par des caméras du palais de justice de Tarascon.
 

Un détenu au lourd passé judiciaire

Il était incarcéré depuis le 26 septembre 2017 pour vol avec arme, vol aggravé et association de malfaiteurs. Il serait actuellement poursuivi dans quatre affaires et serait notamment l'auteur de plusieurs vols de voiture avec violence, commis à Aix-en-Provence et Tarascon. Il s'agit d'un profil "grand banditisme" et non d'un détenu radicalisé. Son casier judiciaire portait 14 mentions, des faits parfois bénins, mais aussi du trafic de stupéfiants. Toutefois, il n'avait pas le statut de "détenu particulièrement surveillé" au moment de son évasion, avait précisé le procureur de la République de Tarascon, Patrick Desjardins.


Le dénouement de cette évasion et le rappel des faits, en images avec Delphine Aldebert, Pauline Pidoux, Pauline Sauthier, Vincent Marcel et Emmanuel Zini.
 
L'évadé de Tarascon repris
Le résumé de cette reprise mouvementée avec Delphine Aldebert qui revient sur l'affaire avec Pauline Pidoux, Pauline Sauthier, Vincent Marcel et Emmanuel Zini.


 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus