Attaquée et mordue au cou par un chien, une femme retrouvée morte dans un cimetière

Annette Guibal a été retrouvée morte dans le cimetière de Canaules-et-Argentières dans le Gard avec une plaie au niveau du cou mardi 28 mai 2024. Les habitants sont tristes et choqués, la nonagénaire était l'ancienne maire du village. Quatre personnes ont été placées en garde à vue.

Âgée de 93 ans, l'ancienne maire de Canaules-et-Argentières, Annette Guibal, a été retrouvée morte dans le cimetière du village avec une plaie béante au niveau du cou, tuée par un chien d'un centre canin voisin.

Plaie au niveau du cou

La nonagénaire était venue se recueillir sur la tombe d’un de ses proches ce mardi 28 mai 2024. Elle a été retrouvée inanimée en fin de journée avec une plaie béante au niveau du cou.

Une enquête est en cours, menée par les gendarmes du Vigan. D’après les premiers éléments recueillis, la femme aurait été mordue par un dogue argentin.

L'autopsie de la victime est prévue ce vendredi 31 mai dans la matinée, à l’institut médico-légal de Nîmes.

Garde à vue

Les premiers élements de l'enquête indiquent que le chien provient d'un centre canin voisin au cimetière de Canaules-et-Argentières. Le molosse était vraisemblablement sous la surveillance d'une jeune fille de 18 ans, apprentie dans ce centre.

Cette dernière est entendue par les gendarmes avec la propriétaire du centre canin, une éleveuse de 42 ans. Toutes deux sont placées en garde à vue pour "homicide involontaire par agression d’un chien".

Mercredi soir, le procureur de la République indiquait que leur garde à vue étaient prolongée. IL informait également que deux autres personnes ont été placées en garde à vue : les fils de la gérante, des jumeaux âgés de 19 ans, qui ont tenté de faire disparaître le dogue argentin.

"Le village c'était sa vie"

Parmi les habitants, la nouvelle choque et attriste. Selon certains d'entre eux, c'est la première fois qu'il y a un problème avec ce centre canin : ils n'en avaient jamais entendu parler auparavant.

"Je me suis déplacé pour voir car je n'y croyais pas, je suis quand même effondré, elle était maire quand on est arrivés ici il y a 12 ans alors on est très touchés et tristes", confie un homme qui vient d'apprendre le décès d'Annette Guibal.

"C'était une personne qui avait de la rigueur, qui était très correcte envers les Canaulois, elle était heureuse de diriger, c'était toute sa vie, le village c'était sa vie", raconte de son côté un agriculteur du village.

Écrit avec Dalila Iberrakene.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité