"Mort au juif" et croix gammée à l'envers : une inscription antisémite sur le mur d'un presbytère dans le Gard

Une croix gammée ainsi que l'inscription "Mort aux juif" ont été tagués sur le mur de l'Eglise de Saint-Christol-lez-Alès, dans la nuit de samedi à dimanche. Les auteurs des faits sont encore inconnus mais la mairie a porté plainte lundi.

Les paroissiens de Saint-Christol-lez-Alès ont fait une découverte désolante, dimanche 14 janvier 2024, au sortir de la messe. 

Une croix gammée - dessinée à l'envers - et les trois mots suivants "Mort au juif" - au singulier - ont été inscrits à la peinture noire sur le mur du presbytère, près du parking de l'église de cette ville du Gard. 

Un adjoint à la mairie a porté plainte au poste de police lundi matin. "C'est complètement odieux et honteux", réagit de son côté le maire auprès de France 3 Occitanie, qui s'est dit "d'abord très surpris" par la nouvelle, dans cette ville où "il n'y a pas de tensions particulières entre communautés"

L'acte en lui-même est selon lui "difficilement compréhensible" : "Ils ne savent même pas faire une croix à l'envers ou employer la bonne orthographe", soupire-t-il.  

Tracts antisémites à Quissac

Si la commune de 7000 habitants était jusqu’ici épargnée, ce n'est pas la première fois qu'une mauvaise surprise du genre affecte le département du Gard.

Le 2 décembre, à 20km de Saint-Christol-lez-Alès, dans la commune de Quissac, certains habitants découvraient des tracts à caractère antisémite dans leur boîte aux lettres. 

Les faits avaient entraîné un rassemblement dans la commune la semaine suivante, ainsi qu'à un discours de Michel Sala, député La France Insoumise (LFI) de la 5e circonscription du Gard.