« Les prisonniers de Beaucaire », quand la vie de rêve de plaisanciers se transforme en cauchemar

« Les prisonniers de Beaucaire », c'est le nom que s'est donné un groupe de plaisanciers bloqués dans le port de plaisance de Beaucaire dans le Gard depuis près d'un an. Aujourd’hui, ils dénoncent cette situation qui n’est pas prête de s’arrêter. Explications.

Le port de Beaucaire - 20 août 2020
Le port de Beaucaire - 20 août 2020 © FTV / J.Mörch
Le port de plaisance de Beaucaire dans le Gard est un petit port de 230 anneaux, il est l’un des joyaux de la ville. Il est situé sur une branche secondaire du canal du Rhône à Sète, et se termine donc en un cul de sac.


L'impossible retour au port d'attache 


Mais pour certains ce joli petit port s’est transformé en prison. La cause : une écluse, située à 7 kilomètres en amont, elle est vieille de 100 ans. Aujourd’hui elle est défectueuse mais elle est un passage obligé pour entrer et sortir du port.
 
L'écluse de Nourriguier à Beaucaire est vieille de plus de 100 ans - 20 août 2020
L'écluse de Nourriguier à Beaucaire est vieille de plus de 100 ans - 20 août 2020 © FTV / J.Mörch



Résultat plusieurs plaisanciers se retrouvent bloqués, très loin de leur idéal de liberté. C’est le cas de Jean-Pierre :

J’habite sur le bateau en permanence, mais je pars deux fois par an en mer pendant un mois. Et pour l’instant, ce n’est pas possible parce que l’écluse est fermée. J’espère qu’elle va s’ouvrir avant 2022 mais ça m’étonnerait.

Vincent et Bénédicte ont tout quitté il y a quelques mois déjà pour profiter de la vie sur le bateau, aujourd’hui ils se retrouvent bloqués au port : "Il y a un an que l’on a décidé de travailler six mois ici où là, pour profiter de notre liberté. On avait trouvé du travail dans la Drôme mais vu que notre bateau c’est notre maison, on est obligés de rester à Beaucaire."

 

60 plaisanciers bloqués 



Selon la capitainerie du port, une soixantaine de personnes seraient concernées, pris de cours par l'impossibilité de naviguer :
 

On s'y attendait pas du tout, le côté économique est très important, on va avoir des pertes que l'on peut chiffre entre 60 et 70 000 euros, donc on va demander des dédommagements à l'état, car l'ONF c'est l'état. 

Didier Martorell, Responsable des ports de Beaucaire

Fin des travaux prévue pour 2022


 « Les prisonniers de Beaucaire », envisagent de saisir la justice contre voies navigable de France, chargé de l'entretien des canaux. L'organisme public dit lui faire le maximum, 2 millions de travaux seraient engagés. Fin de ces travaux est prévue pour juin 2022.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ports économie transports transports maritimes tourisme