Déconfinement : Alès fait sa publicité dans le métro pour attirer les Parisiens

Dès lundi 15 juin, une campagne publicitaire sur les atouts de la ville d’Alès s’affichera dans les couloirs et quais de la RATP à Paris. 700 affiches pour séduire de futurs nouveaux habitants. Avec un slogan : "Alès , la capitale qui ne manque pas d'air !".
 

La ville d'Alès s'expose dans le métro.
La ville d'Alès s'expose dans le métro. © Ville d'Alès

Sur fond bleu et aériennes, 700 affiches seront placardées dès lundi 15 juin sur les murs des stations de métro parisien. Une campagne qui vise à faire connaitre la capitale cévenole, ses atouts, son dynamisme et son grand air.

Avec un slogan : " Alès, la capitale qui ne manque pas d’air !  "On a du trouver ce slogan dans la nuit de lundi à mardi.  Alès est la capitale des Cévennes et ici l’air est pur !" explique Christophe Rivenq, adjoint à la mairie et conseiller régional,  au téléphone sur son vélo le long des rives du Gardon .

 

Un coup de projecteur sur Alès

" On veut faire connaitre Alès et être vu dans les médias " poursuit-il . De la ligne RER A en passant Les Halles ou Le Trocadéro, dans 100 stations, les 700 affiches devraient être vues par près de 5 millions de personnes en une semaine selon la RATP.

  On veut faire du buzz ! 

Déjà, en 2018 , le Morbihan avait placardé 1200  affiches dans le métro, pendant 15 jours, pour une campagne à visée touristique pour un montant de 200 000 euros. 

Pour Alès,  crise économique post-covid oblige, la régie publicitaire de la RATP  brade ses espaces au quart de leur prix : 20 000  euros la campagne au lieu de 90 000 euros habituellement. "On a choisi ce visuel pour montrer le bien –vivre à Alès, le grand air des montagnes des Cevennes, mais aussi tous nos attraits économiques et culturels "

Objectif : gagner de nouveaux habitants

La volonté municipale est claire : séduire de nouveaux arrivants et continuer la remontée démographique entamée ces dernières années avec l’ambition d’atteindre les 41 000  habitants en 2021, 42 000 en 2022.  Et la ville se dit prête à accueillir les parisiens en mal de nature.

 Un million de parisiens disent vouloir quitter la capitale après cet épisode de confinement !

"Aujourd’hui , avec le télétravail , on peut vivre et travailler pour une entreprise parisienne depuis Alès…Avant nous cherchions à implanter des entreprises, nous continuons , mais nous avons envie d’élargir notre population à des salariés et des cadres " poursuit l’élu.  

L'an dernier, c'est la ville de Béziers qui a tenté de séduire de nouveaux concitoyens avec une campagne au visuel offensif d'animaux personnifiés, avec le slogan " Quitter la jungle parisienne".

 

Des touristes attendus cet été

 

Et profitant de la vague de vacances à la française prévue cet été au vu des difficultés à voyager à l’étranger suite aux conditions sanitaires liées à la pandémie, la sous-préfecture du Gard espère que la publicité parisienne attirera de nombreux touristes dès le mois prochain. " Une fois qu’ils auront découvert Alès , les parisiens n’auront qu’une envie : venir y vivre ! "  conclut Christophe Rivenq.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie société tourisme économie démographie coronavirus santé vacances sorties et loisirs affichage publicitaire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter