Deux jeunes découverts morts dans leur logement à Alès : «ils auraient été intoxiqués au monoxyde de carbone»

Deux cadavres ont été retrouvés dans un appartement à Alès, dans le Gard. Il s'agit de deux personnes d'une vingtaine d'années, un homme et une femme. Ils auraient été intoxiqués par du monoxyde de carbone.
illustration.
illustration. © Julio Pelaez/MaxPPP
Deux personnes âgées d’une vingtaine d’années, un homme et une femme, ont été retrouvées sans vie dans leur appartement situé dans le quartier de la Clavières à Alès. Selon le procureur de la République d’Alès, François Schneider, les deux personnes étaient mortes depuis plusieurs heures au moment de la découverte des 2 corps.

Piste accidentelle 

La piste criminelle a été écartée. "De nombreux signes laissent penser qu’il s’agit d’une intoxication au monoxyde de carbone", précise le procureur de la République d'Alès.

Dans l’appartement, il y avait un groupe électrogène, mais il n’y avait plus d’essence.

François Schneider, procureur de la République d'Alès

Une autopsie devrait être réalisée dans les prochains jours pour tenter d’en savoir plus sur cet accident.
 

Le monoxyde de carbone, un gaz mortel

Lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone augmentent. Ce gaz est invisible, inodore et non irritant, est un gaz indétectable et mortel. 

Les groupes électrogènes dégagent toujours des émanations toxiques, principalement du monoxyde de carbone. Ce gaz peut être mortel s'il s'accumule dans un local (habitation, dépendances, garage ...). C'est pourquoi il faut installer ces appareils à l'extérieur de son habitation.

Sur son site, le ministère de la Santé rappelle qu'une intoxication sur quatre est due à un appareil non raccordé, le plus souvent utilisé de manière inappropriée : un chauffage mobile d’appoint utilisé de façon prolongée, un groupe électrogène ou un brasero/barbecue fonctionnant dans un espace clos.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers décès pompiers logement société